C’est le 25 janvier 2019 que le Président de la République par l’intermédiaire de Raphaël TRANNOY, Consul général de France à Bruxelles m’a nommé Consul honoraire de France pour la Province de Namur.

Agé de 40 ans, j’ai commencé ma vie professionnelle comme steward pour la compagnie aérienne belge Sabena/Sobelair, tout en poursuivant mes études, -. En 2002, fraîchement diplômé, j’ai été engagé comme responsable Communication et Relations internationales pour le Médiateur de la Wallonie et de la Fédération Wallonie-Bruxelles. J’occupe toujours cette fonction, tout en ayant fait un bref passage à la Chambre des Représentants de Belgique comme attaché parlementaire en 2004. Mes missions professionnelles me permettent d’évoluer sur le plan international, principalement au sein de la Francophonie, en participant activement à la vie de l’Association des Ombudsmans et Médiateurs de la Francophonie (AOMF) dont le Secrétariat général est assuré par le Défenseur des Droits de la République et dont j’assume la présidence du comité des Communications.

Mon expertise en communication m’a également permis de m’investir dans le réseau francophone belge des communicateurs publics dont j’ai assuré la vice-présidence. Chaque année, je participe au Forum des communicateurs publics de France, ce qui me permet de rencontrer et d’échanger avec mes homologues issus des régions, départements et municipalités, communauté de communes ou encore des services publics français. Au cours de ma carrière, j’ai organisé plusieurs rassemblements internationaux dans le cadre de mes fonctions dont un colloque international « MEDIAtisaTION : la communication au cœur de la médiation ».

Je suis également traducteur-juré en langue espagnole pour les Tribunaux de l’arrondissement de Namur-Dinant-Philippeville.

Au-delà de ma carrière professionnelle, j’aime m’engager dans le monde associatif, qu’il soit culturel, sportif ou folklorique. Je suis actuellement Président d’un des 12 quartiers co-organisateurs des Fêtes de Wallonie à Namur, membre du comité de football et du comité de jumelage du village où je réside, Wépion. Je suis membre de l’Union des Français de Namur et de la Société française de Bienfaisance dont j’ai assumé la Présidence.

Mais revenons-en à ma nomination et aux actions que je mène dans le cadre de mon mandat de Consul honoraire. C’est avec humilité mais fierté et enthousiasme que j’ai accepté les missions qui m’ont été confiées.

Les premières étant d’assurer la protection des ressortissants français, installés sur le territoire namurois ou de passage, de participer activement aux échanges franco-belges, d’être le correspondant privilégié des services publics français installés en Belgique ou encore de remettre les documents d’identités à nos compatriotes.

Toutes ces missions confèrent au Consul honoraire la vocation d’être un véritable pont entre les citoyens et l’administration, entre les collectivités ou les autorités et ce, toujours sous la responsabilité et le contrôle du chef de la circonscription consulaire.

A l’instar de ma profession, venir en aide aux citoyens est pour moi une mission essentielle et qui me tient particulièrement à cœur pour que tous soient égaux en droit et en dignité. C’est un principe fondamental de nos sociétés démocratiques.

En Belgique, ce sont approximativement 130.000 ressortissants français qui sont enregistrés au Consulat général mais on peut estimer que le chiffre réel avoisine plutôt les 250.000.

En Province de Namur, nous sommes 4000 inscrit au registre, chiffre dont le nombre croit considérablement si l’on y ajoute les étudiants et résidents non enregistrés.

Sur le plan économique, de nombreuses initiatives sont menées par le Bureau économique de la Province de Namur avec la France : le MIPIM à Cannes, le réseau des festivals numériques francophones avec la Ville de Bordeaux, le réseau Palme relatif aux parcs durables et aux parcs d’activités, les programmes Interreg France-Wallonie-Flandre avec notamment le Grand Est et le Nord Pas de Calais, la dynamique des Smart Cities, etc etc.

C’est avec détermination que je souhaite m’associer et soutenir les missions et les stratégies du BEP pour pérenniser et développer davantage encore ces initiatives.

Je pense encore aux liens étroits entre la France et la Province de Namur en ce qui concerne la centrale de Chooz et toute l’économie qui en découle.

Par ailleurs, de nombreux entrepreneurs et travailleurs transfrontaliers sont à dénombrer sur notre territoire. Ma volonté est d’être à leur écoute et à leur service, qu’il s’agisse des démarches administratives ou comme facilitateur de contacts.

Ce sont toutes ces perspectives pour lesquelles il me semble opportun d’envisager une présence active de la CCI France Wallonie-Bruxelles dans notre Capitale wallonne, Namur.

En effet, il me parait essentiel que Namur puisse suivre l’exemple de développement économique que Liège connait. C’est pourquoi, même si la crise sanitaire a ralenti quelque peu les projets, je tenterai de mener à bien avec mes amis liégeois l’ouverture d’une « antenne » namuroise de la CCI et ce, dans les mois à venir.

Bref, vous le savez tout autant que moi, les relations entre la France et la Belgique, sont nombreuses et étroites. Je souhaite contribuer au maintien de celles-ci et apporter ma pierre à l’édifice.

Pour rappel, en Belgique, ce sont approximativement 130.000 ressortissants français qui sont enregistrés au Consulat général mais on peut estimer que le chiffre réel avoisine plutôt les 250.000.

En Province de Namur, nous sommes environ 4000.

Pour tout contact :

David DANNEVOYE

Consul honoraire de France

Route de Saint-Gérard 34

5100 NAMUR (Wépion)

+32496545474

consulfrancenamur@gmail.com

Facebook : https://www.facebook.com/daviddannevoye/

Twitter: @DavidDannevoye

LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/david-dannevoye-5b80a315/