En Belgique

actuaAllocations familiales : Suppléments sociaux et monoparentaux – Majoration des plafonds de revenus

Qui peut avoir droit au supplément social:

  • Le parent seul avec des enfants
  • Le chômeur à partir du 7e mois de chômage indemnisé
  • Le malade à partir du 7e mois de maladie
  • Le pensionné
  • L’indépendant qui perçoit de l’assurance sociale en cas de faillite.

Dans le cadre de la revalorisation de certaines prestations sociales en liaison avec le bien-être, toute une série de prestations sociales ont été ou seront prochainement majorées. Un nombre non négligeable de familles risquait donc de perdre leur droit aux suppléments monoparentaux ou sociaux du fait de cette revalorisation.

En vue d’éviter cela, les plafonds de revenus seront revalorisés, en prenant comme base les nouveaux montants applicables dans la réglementation AMI.

A partir du 1er juillet 2015, le montant mensuel total des revenus professionnels et de remplacement,  fiscalement établis, pour l’octroi des suppléments sociaux et monoparentaux pourra s’élever au maximum à:

  • 2.338,47 EUR pour les familles monoparentales, c’est-à-dire lorsque l’attributaire ou l’allocataire vit seul avec les enfants;
  • 2.414,54 EUR pour les familles biparentales, c’est-à-dire lorsque l’attributaire et son conjoint ou partenaire vivent avec les enfants.

Source : http://www.groups.be/1_73502.htm

[divider top=”1″ style=”shadow”]

 

actuaAllocations familiales après l’obligation scolaire – Etudiants

Jusqu’au 31 août de l’année de leur 18e anniversaire, les jeunes ont droit aux allocations familiales sans condition.

Ensuite, s’ils suivent des cours ou une formation, de même que durant le stage d’insertion professionnelle, les allocations familiales peuvent encore être payées jusqu’à 25 ans.

Quelle formation ?

Il peut s’agir d’enseignement supérieur ou secondaire, éventuellement à temps partiel dans ce dernier cas. L’enseignement de promotion sociale (qu’il soit supérieur ou non), l’enseignement artistique et les formations reconnues sont également pris en considération.

Lire l’article en ligne : http://www.groups.be/1_73359.htm

[divider top=”1″ style=”shadow”]

 

EntrepreneursEntrepreneur, PME : A quels subsides avez-vous droit ?

En tant qu’entrepreneur, vous êtes confronté au quotidien aux difficultés de financement de vos projets. Tout le monde sait qu’il existe des subsides régionaux mais combien d’entreprises ont du temps à consacrer à cette recherche et aux multiples démarches administratives qui sont nécessaires à l’obtention de ces fameux subsides ?

GROUP S entend bien apporter son soutien au monde de la PME qui constitue plus de 90% de son portefeuille.

Plus de 300 aides et subsides ont été lancées par la Région Wallonne et la Région Bruxelles-Capitale avec la difficulté pour les entreprises de s’y retrouver dans les méandres administratifs.

GROUP S a fait le choix d’un partenaire fiable, reconnu par les instances concernées et dont l’efficacité n’est plus à démontrer.

Pour bon nombre de  sociétés, la recherche d’un véritable ballon d’oxygène devient une question de survie immédiate.  Nous y sommes sensibles et souhaitons nous engager auprès de ceux qui éprouvent des difficultés.

Pour en savoir plus sur ce nouveau service, veuillez contacter notre secrétariat commercial : reponse@groups.be – 02/507.18.81.

Source : http://www.groups.be/1_72894.htm

[divider top=”1″ style=”shadow”]

 

En France

groupsfranceUne aide pour l’embauche d’un premier salarié

09/07/2015

Le Premier Ministre l’a annoncée, elle est maintenant d’actualité. Nous parlons ici de l’aide à l’embauche d’un montant de 4 000,00 euros, allouée en cas d’embauche d’un premier salarié.

Précisions sur cette nouvelle aide, en vigueur pour les contrats de travail conclus depuis le 9 juin 2015, et destinée à inciter le recrutement dans les TPE n’ayant pas encore embauché de salarié.

Les conditions pour bénéficier de cette  nouvelle aide à l’embauche

Afin de bénéficier de l’aide à l’embauche, des conditions sont à respecter au niveau de l’entreprise et de la nature du contrat de travail conclu. En revanche, il n’y a aucune condition (âge, difficultés d’insertion, inscription à Pôle emploi depuis un certain temps…) quant au salarié embauché.

Lire l’article complet : http://www.groupsfrance.fr/37_600.htm

[divider top=”1″ style=”shadow”]

 

groupsfranceUne nouvelle aide à l’apprentissage depuis le 1er juin 2015

10/07/2015

Brest, 30 avril 2015. François HOLLANDE confirme à l’occasion de son discours sur la formation professionnelle des jeunes, une nouvelle mesure d’aide pour les TPE qui embauchent un apprenti.

Retour sur cette nouvelle mesure, qui est une réalité depuis la publication du décret au journal officiel, le 30 juin dernier.

Les conditions permettant de bénéficier de cette nouvelle aide

Conditions inhérentes à l’entreprise qui embauche

Afin de bénéficier de l’aide, l’entreprise qui embauche doit compter moins de 11 salariés au moment de la conclusion du contrat d’apprentissage. Cet effectif est apprécié au titre de l’année civile précédant la conclusion du contrat d’apprentissage, tous établissements confondus.

L’effectif global de l’entreprise sur l’année s’évalue en calculant la moyenne des effectifs déterminés chaque mois, à l’exception des mois au cours desquels aucun salarié n’est employé.

Si l’entreprise est créée depuis le 1e janvier 2015, l’effectif s’apprécie à la date de sa création.

Conditions inhérentes à l’apprenti embauché

Pour que l’entreprise puisse bénéficier de cette aide, elle doit embaucher un apprenti mineur à la date de conclusion du contrat d’apprentissage.

Date de conclusion du contrat de travail

Afin de bénéficier de l’aide, le contrat de travail doit être conclu au plus tôt le 1er juin 2015.

Lire l’article complet : http://www.groupsfrance.fr/37_601.htm

[divider top=”1″ style=”shadow”]