IES for 2025 – Colloque sur l’intelligence économique et stratégique

Ce 6 juin, Liège accueillait le colloque IES for 2025 afin de mettre à plat les méthodes et les nouveaux outils de l’IES pour les confronter aux enjeux d’aujourd’hui. Les thématiques les plus brulantes seront au cœur des échanges : Brexit, Ali BABA, Chine et déréglementation des échanges commerciaux, mais aussi les fakes, la cybercriminalité, la 5G le RGPD, l’industrie du futur, les nouvelles formes de mobilité plus écologiques, et la DUE diligence.

En donnant la parole à 20 experts reconnus mais jamais réunis, c’est non plus seulement les « technologies » de l’IES qui seront débattues, mais sa vision de la société en mutation et sa capacité à répondre enfin aux défis sociétaux et environnementaux qu’affrontent nos entreprises et nos territoires. La « data » est au cœur des approches nouvelles en tant que menace ou exigence, mais aussi comme levier des affrontements culturels.  Le big data et l’Intelligence Artificielle sont les deux « buzz words » qui sont censés remplacer l’IES.

Au-delà des engagements de l’Ecole de Guerre, l’Intelligence Stratégique (IES) fait de la culture son arme privilégiée. Elle imagine de nouvelles stratégies apprenantes esquissant les nouveaux territoires de notre société en mutation. Cette société 5.0 performante, économe et agile s’engage à respecter les contraintes écologiques, sociales ou éthiques de son développement. Le passage du jeu d‘échec au jeu de Gô ou à l’Awélé africain n’est pas un simple artifice managérial, c’est une façon d’être : gagner sans écraser l’autre !

3 publics étaient attendus pour ce colloque inédit en Belgique :

  • Les cadres dirigeants et leurs collaborateurs directs en charge de la stratégie
  • Les formateurs et experts en stratégie
  • Les élus qui veulent faire de leur territoire un levier de la société de demain.

Photos :




Catalogue

Téléchargez le catalogue en version Web, ou présentez-vous lors de votre inscription pour obtenir notre version papier !

Table de Presse

L’intelligence Economique du futur (tome 1 &2) par Philippe Clerc, Alain Juillet et Henri Dou, éditions ISTE, mars 2018

La société 5.0, par Bruno Salgues, éditions ISTE, octobre 2018

Le droit, nouvelle arme de guerre économique, par Ali Laïdi, éditions Actes Sud, février 2019 

La revue VEILLE MAGAZINE

La revue ARCHIMAG

#IESfor2025 – Suivez-nous sur

facebook.com/IESfor2025

Twitter.com/ccifbw

Linkedin.com/company/ccifbw

25.06.2019 – Réseaux de distribution : Quels points de vigilance à avoir au niveau de la TVA?

Si Wallons et Français partagent une culture similaire, il est des situations où les différences culturelles et managériales ont leur importance. C’est pourquoi votre CCI en collaboration avec ses partenaires vous propose des formations exclusives !

Développer votre activité de l’autre côté de la frontière, cela vous tente, mais comment s’organiser sur le plan juridique et comment se préparer par rapport aux éventuelles conséquences fiscales dans ce pays étranger ?

Intervenants :

  • Arthur Lahousse – K-LAW
  • Benoit Pernet – KPMG Belgique
  • Romain Tiablikoff – KPMG France
  • Pierre Paitrault – KPMG France

Programme

  • 9h00 : Accueil Café-Croissant
  • 9h30 : Présentation des actualités fiscales et de leurs impacts
  • 10h45 : Questions-Réponses
  • 11h00 : Fin

Faire le bon choix par rapport à l’organisation de son activité (intermédiaires commerciaux, succursale, filiale, joint-venture, …) compte tenu des différences sur le plan juridique entre les deux pays et savoir quelles seront les conséquences et obligations au niveau de la TVA dans chaque pays, vous évitera des mauvaises surprises et vous permettra de vous concentrer rapidement sur ce qui vous importe le plus: la vente.

Lors d’un atelier animé par nos experts sur ces sujets, vous recevrez un aperçu des points de différence à prendre en compte afin de faire le pas vers l’autre pays en toute quiétude.

Renseignements et informations : formations@ccifbw.be ou +32 488 622 864

Lieu

CCI FRANCE BELGIQUE – Wallonie
Maison de la Presse et de la Communication de Liège
Rue Haute-Sauvenière, 19
B- 4000 LIEGE

Parkings faciles :

  • Le Cadran – 200m
  • Saint-Lambert – 300m

Inscriptions


13.06.2019 – L’Apéro des Français de Liège

Nous aurons le plaisir de vous accueillir à la Brasserie C au pied des marches de Bueren . Après notre traditionnel apéro, vous pourrez également vous y restaurer.

Parkings faciles : 
Parking Saint-Lambert – Parking De La Cité

L’Apéro des Français de Liège est un rendez-vous informel chaque deuxième jeudi du mois afin de rencontrer et faire se rencontrer les Français et francophiles de Liège. Business,amical ou simple sortie : les échanges sont au rendez-vous !

P.A.F. : Aucune participation n’est demandée, chacun réglant ses consommations.

Contacts : 
Anne Marie Dorlet : + 32 497 61 96 46
Christophe Mathysen : +32 488 622 864

——————————————————–
Tout le monde de moins de 7 à plus de 77 ans est le bienvenu 🙂

Avec la participation :
Amitiés Françaises de Liège
ASSOCIATION FRANCAISE DE BIENFAISANCE DE LIEGE ASBL
CCI France Belgique – Wallonie
PARIS LIEGE asbl

Marianne de Cristal 2019 – Any-Shape et John Cockerill récompensés

Ce 21 mai 2019 – CCI FRANCE BELGIQUE – Wallonie, la Chambre Française de Commerce et d’Industrie implantée de depuis 1895 à Liège, décernait comme chaque ses deux prix économiques :  la Marianne de Cristal et le Mérite de Cristal.

La Marianne de Cristal vise à récompenser ces entreprises pour leurs investissements, qu’ils soient financiers, humains ou technologiques. Quelques critères sont de mise : être situé en Région Wallonne de façon significative, occuper de 5 à 250 personnes et se positionner dans les domaines de la production, de la distribution ou encore des prestations de services.

Chaque année les candidatures sont analysées par un Jury composé d’une dizaine personnalités du monde économique wallon tels que la SPI, le BEP, l’Awex, les CCI belges ou encore les représentant des Gouverneurs, le tout sous contrôle d’Huissier !

C’est lors de la soirée de Gala qui s’est déroulée ce 21 mai, au Palais des Princes-Evêques de Liège, que l’enveloppe scellée a été ouverte par Pierre-Yves JEHOLET, Ministre de l’Economie de la Région Wallonne et Katty FIRQUET, Vice-Présidente de la Province de Liège, afin de dévoiler le nom du Lauréat 2019 !

C’est ainsi que Roger Cocle et Betrand Herry, CEO d’ANY-SHAPE, ont reçu cette année la prestigieuse récompense.

Any-Shape – Flémalle
Spécialisée dans la Fabrication Additive – communément appelé Impression 3D –  de pièces métalliques et plastiques afin de répondre aux besoins des industries les plus exigeantes. Elle a notamment pu se positionner comme fournisseur de rang un pour la SNCF, le Groupe PSA Peugeot-Citrën, Airbus ou encore le groupe SAFRAN !

En effet, depuis 2016, la majeure partie de ses exportations se fait à destination de l’Hexagone, avec une croissance de 400% du chiffre d’affaire réalisé de l’autre côté de nos frontières, représentant désormais près de 20% du chiffre global de l’entreprise flémalloise. De plus, près de 50% de ses importations proviennent également de France.

Elle y créera prochainement une filiale et fait déjà appel à une collaboratrice française pour assurer son développement dans le nord de l’Europe. De nouveaux partenariats en Recherche et développement verront également le jour.

CURTIUS (Microbrasserie de la principauté) – Liège
Curtius, Torpah, Black {C}, pour ne citer que quelques bières brassées dans la Cité ardente et parties à la conquête de l’hexagone !  Récemment, la Brasserie Curtius a pu finaliser un accord avec le groupe Carrefour France. Cette nouvelle opportunité placera les bières de la microbrasserie dans plus de 500 magasins, portant ainsi la disponibilité de leur produit dans plus de 1000 enseignes en France !

ÉTHIQUABLE – Waremme
La coopérative est active dans la conception, commercialisation et distribution de produits alimentaires d’épicerie sèche exclusivement issus du commerce équitable et de l’agriculture paysanne biologique. Elle commercialise sous sa marque plus de 200 produits provenant de plus de 40 coopératives !  Ses liens avec la France se réalisent au travers de partenariats fort et innovant avec les entreprises françaises. En effet, plus de 80% de ses exportations provient de l’Hexagone et il existe plusieurs participations croisées avec des coopératives locales. Par ailleurs près d’un quart du personnel provient de France !

Au travers de ses partenariats franco-belge, l’entreprise Waremmienne développe des stratégies communes de développement 100% durable et orientées vers l’innovation, tant au niveau des modes de fonctionnements que du développement des produits.

MEDISOFT – Sorinnes
Plusieurs fois nommée aux Gazelles Trends-Tendance ainsi qu’à la Marianne de Cristal 2017, Medisoft développe, produit et commerciale des biens d’équipements de diagnostic cardio-respiratoire utilisés par les pneumologues, cardiologues, pneumo-pédiatres, allergologues…. Leur gamme unique au monde les place comme leader dans leur secteur.

Avec près de 30% de son chiffre d’affaires réalisé en France, c’est le premier marché extérieur de l’entreprise dinantaise. Elle fera l’acquisition de son principal distributeur français cette année et prévoit d’ores et déjà de nouveaux engagements avec un but principal : devenir le leader de son secteur sur l’Hexagone.

MILLÉSIME CHOCOLAT – LIEGE
Producteur de chocolat Bean-to-bar depuis 2018, Millésime Chocolat se démarque par ses chocolats millésimés en prenant soin de valoriser chaque acteur de la chaine de production à sa juste valeur. Elle occupe déjà 7 collaborateurs

L’entreprise liégeoise, dès sa première année, a pu s’implanter dans 22 points de ventes en France et réalise déjà près de 20% de son chiffre d’affaire outre-Quiévrain. Déjà couronnée de nombreuse récompense pour la qualité de son chocolat, elle vient également de recevoir le prix Waldorado !

COLASSE – SERAING
Née en 2006. Elle conçoit et fabrique des armatures d’éclairage LED. Colasse est active dans l’horticulture et les applications biologiques de la lumière sous la marque Vegeled™. L’entreprise est également présente dans l’éclairage industriel (ex. grues portuaires, hôpitaux, hôtels…) et retail spécialisé avec sa marque Spotled™.

Elle a notamment pu remporter plusieurs marchés prestigieux tels que d’équiper les stades de Caen et de DIJON pour des gazons en pleine. Cette année 2019, l’entreprise serrésienne rachète une entreprise de Montpellier afin d’en commercialiser les technologies.  Son implication en Recherche et développement se fait également avec plusieurs centres de recherche universitaires et privés Français.

Avec un chiffre d’affaire doublé en 3 ans sur l’hexagone, elle poursuit son développement de façon exceptionnelle !

STRATICELL – DINANT
Fondée en 2005, StratiCELL est, depuis fin 2015, une filiale du groupe français Plant Advanced Technologies. La société emploie actuellement 11 personnes et est spécialisée dans la prestation de services axée sur des projets d’objectivation par des tests d’efficacité in vitro, ciblant essentiellement les principes actifs dermo-cosmétiques, les extraits et / ou les produits finis voir formulés. Son principal secteur d’activité est dédié à la recherche et au développement.

Ce type de procédés dispense ainsi l’industrie cosmétique de réaliser des tests sur les animaux ou sur l’Homme. Elle a pu s’imposer auprès des grands acteurs français du secteur tels que L’Oréal, Clarins ou encore LVMH et poursuit ses recherches avec différents centres français.

Le Mérite de Cristal : CMI … redevenu JOHN COCKERILL !

Le mérite de Cristal, quant à lui, est décerné par le Conseil d’Administration de la CCI FRANCE BELGIQUE – Wallonie à une entreprise n’entrant obligatoirement pas dans les critères de la Marianne de Cristal, ainsi ETHIAS, assurant le métro de Paris ou encore la Brasserie Curtius, candidate à la Marianne cette année, se sont vu attribué par le passé cet autre prix.

En effet, au vu de la reprise effectuée, du redressement mais aussi et surtout au vu de l’implication, tant sur le territoire wallon qu’en France, elle a réussi à devenir un des leaders de son secteur tout en veillant à assurer une implication sociétale d’excellence.

Redevenu JOHN COCKERILL récemment, l’entreprise serésienne reçoit ainsi son premier prix sous cette appellation. Jean-Luc Maurange a pu également recevoir l’Oeuvre « Laure » des mains de Françoise Gresse, Artiste plasticienne.

La Wallonie en France, la France en Wallonie

Considérables en termes d’échanges commerciaux, d’investissements et de création d’emplois, les relations d’affaires entre la Belgique et la France sont particulièrement denses. La France est le 1er client et le 3ème fournisseur de la Belgique ; la Belgique est le 2ème client et le 3ème fournisseur de la France.

La France est le 1er pays d’accueil des investissements belges créateurs d’emplois réalisés en Europe, et ce depuis plus d’une décennie. En 2014, elle accueille 47 % des investissements de la Belgique. La même année, les entreprises belges se sont classées à la 4ème place des investisseurs européens en France avec 55 projets d’investissement et 1435 emplois créés ou maintenus. La France abrite plus de 3 700 entreprises belges, qui emploient plus de 110 000 salariés.

Photos :

https://photos.app.goo.gl/inUNS9V7vZhA3hdy6



Françoise Gresse remet « Laure » à Jean-Luc Maurange de JOHN COCKERILL, Mérite de Cristal 2019

Pour cette Edition 2019 du Mérite de Cristal, c’est Françoise GRESSE qui remettait une de ses oeuvres : Laure.

CRITIQUE

La peinture de Françoise Gresse a son propre rythme chromatique. Le rôle du dessin est réduit, elle se concentre sur l’essentiel. La spontanéité de ses gestes suit l’acuité de son regard en usant de la diversité des formes.

Il existe une mystérieuse et intangible conjonction entre son travail  et la peinture chinoise. Depuis  toujours à l’écoute des cultures orientales, sa graphie dégage  une gestuelle toute lyrique.

Partie d’une peinture aux couleurs flamboyantes, Françoise Gresse se laisse aujourd’hui guider de plus en plus par le hasard et par l’intuition en exploitant un style informel et minimaliste dans des camaïeux sable, terre et ocre. À travers les entrelacs de matières, des lignes ascendantes, des silences, son art aux formes personnelles engendrent la ferveur.

On devine chez cette artiste, originaire de Bastogne, une tension de l’esprit, une lutte pour mieux pénétrer et traduire des thèmes informels mais toujours renouvelés.  Elle a su se débarrasser de cette lourde influence académique pour arriver à cette belle peinture, colorée et chantante, vigoureuse et nuancée où la féminité  s’allie à une émouvante sensibilité.

Lucien Rama

Critique d’art AIAP Unesco juin 2016

BIOGRAPHIE

Artiste de nationalité belgo-luxembourgeoise, née à Bastogne.

Formations à Liège : arts décoratifs à l’institut Marie-Thérèse, architecture d’intérieur auprès de l’ensemblier-décorateur Justin Renette,  peinture monumentale à l’académie des Beaux-Arts et calligraphie chinoise auprès de Hubert Gérin et Yi Li au Centre Confucius à l’ULiège.

Formation à l’animation intergénérationnelle en 1992.

Formations à l’AKDT de Libramont : fabrication du papier, gravure, reliure.

Enseigne l’aquarelle et le dessin depuis 1991 dans le privé et dispense encore des cours particuliers dans différentes techniques.

Après une première exposition à la «  Maison de France » tenue par Henri et Philippe Vaessen  rue Lulay à Liège, plus de cent cinquante expositions collectives et individuelles en Belgique et à l’étranger.

Depuis 4 ans, création de tapis réalisés dans des manufactures indiennes et tibétaines (voir site).

Œuvres en collections : en Belgique : Ethias, Province de Liège, Musées et particuliers. Collectionneurs privés en Grèce, Espagne, France, Canada, Arménie, Chine, Suisse, Sénégal…

  • Membre de l’Association internationale des Arts Plastiques-Unesco
  • Membre de la Sabam
  • Membre de l’association Liège Demain depuis sa création ( 1998)
  • Membre de la Société Royale Le Vieux-Liège
  • Membre fondateur de l’asbl Solidarité Fraiture ( 2003)
  • Ambassadrice de la Province de Liège à titre honorifique ( 2004)

 

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES

En juin prochain: article d’une page dans le magazine Maison&Jardin

CONTACT : Mobile +32(0)494 067 097

Sur Facebook: Françoise Gresse (fgresse@) et Françoise Gresse privé

L’atelier peut être visité sur rendez-vous.

Adesse : 23, Sur Hoyemont  4170 Comblain-au-Pont-Belgique

14.07.2019 – Célébrez le 14 juillet à Liège – Edition 2019

CCI FRANCE BELGIQUE – Wallonie s’associe aux Amitiés Françaises de Liège pour cette édition 2019 du 14 juillet afin de célébrer ensemble la Fête Nationale Française, dès 18h00 au Palais des Congrès de Liège.

Ces agapes de Marianne sont une occasion unique de se retrouver en période estivale, au bord de la Meuse, dans la perspective d’un des plus beaux feux d’artifice de la Province de Liège !

Programme de la soirée

  • 18h00 : Accueil, l’Apéro et ses zakouski
  • 19h00 : Mot du  président, Alain LAROCHE
  • 19h15 : Intronisation de la Baronnie des Costes du Rhône
  • 19h30 : Ouverture du banquet
  • 22h00 : Soirée Dansante
  • 22h45 : Feu d’artifice en bord de Meuse
  • 01h00 : Fin de la soirée

Menu

  • Thon rouge snacké et haricots verts en salade niçoise
  • Filet mignon de porc au romarin et grenailles confites à l’huile d’olive
  • Déclinaison de fromages, sirop de Liège et pain aux noix
  • Crème brûlée à la lavande

Boissons

  • Softs (eaux plate et pétillante, coca, jus d’orange ) & café
  • Vins Blancs & Rouges – Côtes du Rhône
  • Bar à Champagne Pommery

Modalités

  • réservation individuelle – prix du repas, hors boissons, 55€ (table non réservée)
  • réservation 1 personne – aux Tables CCI FRANCE BELGIQUE – Wallonie, Boissons Comprises : 2 verres de Champagne, de vin blanc, de vin rouge et d’eau, 100 EUR TTC.
  • Table d’entreprise de 8 personnes pour 800€ TTC dans un espace VIP comprenant :
    • logo de votre entreprise sur table,
    • Votre roll-up dans la salle
    • 2 bouteilles de champagne,
    • 2 bouteilles de vin blanc,
    • 2 bouteilles de vin rouge,
    • Eaux à discrétion

Réservations et informations

Alain Laroche : alain.laroche@ccifbw.be ou +32 4 75 67 87 89

Christophe Mathysen : cm@ccifbw.be ou +32 488 622 864

Ou inscrivez-vous directement en ligne !

Hors paiement en ligne, votre réservation sera effective après le versement sur le compte des Amitiés Françaises de Liège BE81 0682 2719 3124 en mentionnant le nombre de convive et le nom repris lors de votre inscription.

6.06.2019 – IES for 2025 – Colloque sur l’intelligence économique et stratégique

Ce colloque IES for 2025 veut mettre à plat les méthodes et les nouveaux outils de l’IES pour les confronter aux enjeux d’aujourd’hui. Les thématiques les plus brulantes seront au cœur des échanges : Brexit, Ali BABA, Chine et déréglementation des échanges commerciaux, mais aussi les fakes, la cybercriminalité, la 5G le RGPD, l’industrie du futur, les nouvelles formes de mobilité plus écologiques, et la DUE diligence.

En donnant la parole à 20 experts reconnus mais jamais réunis, c’est non plus seulement les « technologies » de l’IES qui seront débattues, mais sa vision de la société en mutation et sa capacité à répondre enfin aux défis sociétaux et environnementaux qu’affrontent nos entreprises et nos territoires. La « data » est au cœur des approches nouvelles en tant que menace ou exigence, mais aussi comme levier des affrontements culturels.  Le big data et l’Intelligence Artificielle sont les deux « buzz words » qui sont censés remplacer l’IES.

Au-delà des engagements de l’Ecole de Guerre, l’Intelligence Stratégique (IES) fait de la culture son arme privilégiée. Elle imagine de nouvelles stratégies apprenantes esquissant les nouveaux territoires de notre société en mutation. Cette société 5.0 performante, économe et agile s’engage à respecter les contraintes écologiques, sociales ou éthiques de son développement. Le passage du jeu d‘échec au jeu de Gô ou à l’Awélé africain n’est pas un simple artifice managérial, c’est une façon d’être : gagner sans écraser l’autre !

3 publics attendus pour ce colloque inédit en Belgique :

  • Les cadres dirigeants et leurs collaborateurs directs en charge de la stratégie
  • Les formateurs et experts en stratégie
  • Les élus qui veulent faire de leur territoire un levier de la société de demain.

4 tables rondes qui pointent en 1 heure, les bonnes pratiques de l’entreprise wallonne

  1. L’internationalisions, la mondialisation, la globalisation de l’espace local
  2. La guerre des données et la recherche incessante de l’accès aux données
  3. Les nouveaux territoires, de la marchandise aux services rendus
  4. Les nouvelles cultures, celles qui deviennent dominantes ou incontournables

Coordination :

  • Jean-Philippe Mousnier, sociologue, Vice-Pdt CCI France Belgique Wallonie
  • jpm@ccifbw.be
  • +32 488 770 761

Catalogue

Téléchargez le catalogue en version Web, ou présentez-vous lors de votre inscription pour obtenir notre version papier !

Programme

Sous la présidence d’Honneur de Madame Claude-France Arnould, Ambassadeur de France dans le Royaume de Belgique (sous réserves) et de Monsieur Jean-Claude  Marcourt en qualité de « Grand Témoin »

9.00

Accueil

9.30

Ouverture par les deux Présidents

Le renforcement des liens historiques entre la France et la Belgique passe par la dimension économique, culturelle et stratégique.

9.50

Présentation de la journée et des 4 table-rondes

Jean-Philippe Mousnier, sociologue, Vice-Président CCI FRANCE BELGIQUE – Wallonie, initiateur et coordonnateur du colloque IES for 2025.

10.00

Intervention plénière 1

Philippe CLERC, conseiller intelligence stratégique à CCI FRANCE, co-auteur du livre L’intelligence Economique du futur :  Pourquoi faut-il « refonder » la démarche d’intelligence économique ?

10.30

Table ronde 1

L’apport de l’IES à la réflexion stratégique, l’international : le BREXIT, la plate-forme ALI BABA, des vraies menaces qui peuvent devenir des opportunités ?

Animateur :  Béatrice Alié, responsable Intelligence stratégique Wallonie, SOGEPA.

3 regards :

 I.  L’IES ou comment mieux anticiper le futur pour garder le leadership et gagner
Anne-Françoise Laimé, directeur de la stratégie, CMI

II. Faire d’une menace comme le BREXIT une opportunité pour la PME Wallonne
Anne Peeters, conseillère, cabinet du Ministre Marcourt

III. Projection des risques de Douane et d’Accise pour la PME face au BREXIT
Frédéric Cappelle, spécialiste Douanes KPMG Eurométropole

11.30

Table ronde 2

Les enjeux de la guerre des données : 5G, le Data Game, la cybersécurité, l’effet RGPD : anticiper pour réagir.

Animateur : Thibault Renard, responsable Data Intelligence et Prospective CCI France

3 regards :

I. Les PMEs Wallonnes face aux Cyberattaques : le top 5 des risques et des solutions !
Grégorio Matias, chef d’entreprise et expert en cybersécurité, MCG, Louvain-la-Neuve

II.  Anticiper et se protéger contre les attaques @réputation et DUE diligence
Sarah Duturc, consultante en intelligence économique, Kommand group, Paris

III. Repenser l’influence à partir de la donnée ou de la soft power

Claire Gruslin, Professeure en marketing et intelligence stratégique à HEC LIEGE et SOLVAY, directrice et fondatrice du GRIS (Groupe de Recherche en Intelligence Stratégique, HEC, Liège)

12.30

intervention plénière 2

Jean-Michel Abrassart, docteur en psychologie et animateur du podcast audio SC2 –    SCepticisme SCientifique.

« Fake News », désinformation, bulles de filtres, pensée unique… L’IES et le scepticisme : l’éveil d’une pensée critique face au flux d’information. Les nouvelles stratégies !

13.00

Surprise festive autour d’un food truck

Echanges de cartes & rencontres avec les intervenants dans l’ambiance musicale de Bob Dylan : « The Times they are a changin’ !! » tellement d’actualité en ce beau mois de Juin 2019

14.00

intervention plénière 3

Bruno Salgues, directeur d‘études Institut des Mines Telecom de Paris, expert en santé connectée et vieillissement de la population, auteur du livre SOCIETE 5.0

Vivre et travailler dans une société en pleine mutation.

14.30

table ronde 3

Les nouveaux territoires de l’Intelligence Stratégique : une société en mutation, des modèles économiques à repenser, des méthodologies et des grilles d’analyser à réinventer

Animateur :  Philippe Suinen, Président de CCI WALLONIE : La demande des entreprises wallonnes aujourd’hui

3 regards :

I. MOOC et @learning, cybersécurité
Claude Arbez, Directeur Général de la CCI BELFORT

II. Retour d’expérience sur une formation en ligne à l’intelligence économique
Benoit Maille, responsable Intelligence économique internationale à la CCI ILE DE FRANCE

 III. L’intelligence collective au service de l’IES
Pierre-Yves Debliquy, responsable IES à la SPI, Liège

15.30

Table ronde 4

Le territoire, enjeu culturel, géopolitique et géostratégique de la PME : changer de dimension, changer de marché, changer de logique

Animateur : Patrick Gilabert, Représentant de l’ONUDI auprès de l’Union Européenne, BEI, (Organisation des Nations Unis pour le Développement Industriel)

3 regards :

I. Un nouveau paradigme : l’interaction géopolitique, développement économique et stratégie territoriale
Ludovic Jeanne, professeur de Géopolitique, Département Économie des Territoires et Développement Durable Laboratoire Métis – Ecole de management de Normandie

II. Le chaos des nouvelles routes de la Soie chinoises ou la nécessité d’intégrer politique et stratégie dans nos ambitions commerciales
Pr Bruno Hellendorf, spécialiste de la Chine à l’Institut EGMONT

III. Les 6 leviers d’une stratégie réussie l’exemple d’ALIBABA, du TRILOGIPORT
LIEGE AIRPORT & PORT AUTONOME DE LIEGE (à confirmer)

16.30

intervention plénière 4

Philippe Destatte, directeur général de l’Institut Destrée, The Wallonia Policy Lab, Cellule indépendante de prospective régionale.

Entreprises et territoires : l’intelligence gagnante

17.00

Synthèse 

Philippe Clerc : l’IES le nouveau mode de pensée du développement international 2025

17.20

Clôture

Jean-Philippe Mousnier, sociologue, Vice-Président CCI FRANCE BELGIQUE – Wallonie, initiateur et coordonnateur du colloque IES for 2025

Inscriptions :

Table de Presse

Il est prudent de réserver l’ouvrage qui vous intéresse avant le colloque Contactez : jpm@ccifbw.be

L’intelligence Economique du futur (tome 1 &2) par Philippe Clerc, Alain Juillet et Henri Dou, éditions ISTE, mars 2018

La société 5.0, par Bruno Salgues, éditions ISTE, octobre 2018

Le droit, nouvelle arme de guerre économique, par Ali Laïdi, éditions Actes Sud, février 2019 

La revue VEILLE MAGAZINE

La revue ARCHIMAG

En pratique :

Quand ?

Le jeudi 6 juin 2019, de 9.30 à 17.00

Où ?

Conférence : Espace des PREMONTRES : rue des prémontrés 40, B-4000 LIEGE – Belgique

Accès

  • Aéroport de Liège – Bierset (10KM)
  • Aéroport de Charleroi Brussels-South (80KM)
  • Gare de Liège-Guillemins (SNCB, Thalys, ICE)
Suivre en ligne #IESfor2025

#IESfor2025 – Suivez-nous sur

4.06.2019 – Se former : Actualités fiscales France-Belgique

Si Wallons et Français partagent une culture similaire, il est des situations où les différences culturelles et managériales ont leur importance. C’est pourquoi votre CCI en collaboration avec ses partenaires vous propose des formations exclusives !

Intervenants :

Delphine Billiau-Baret ou Sophie Eloy, KPMG France & Frederic Parotte, KPMG Belgique

Programme

  • 9h00 : Accueil Café-Croissant
  • 9h30 : Présentation des actualités fiscales et de leurs impacts
  • 10h45 : Questions-Réponses
  • 11h00 : Fin

Lieu

CCI FRANCE BELGIQUE – Wallonie
Maison de la Presse et de la Communication de Liège
Rue Haute-Sauvenière, 19
B- 4000 LIEGE

Parkings faciles :

  • Le Cadran – 200m
  • Saint-Lambert – 300m

Inscriptions


Occupation de ressortissants étrangers : nouvelles règles du jeu !

Le permis unique est entré en vigueur le 1er janvier 2019. Nous faisons le point sur cette nouvelle procédure.

I. Introduction

La procédure d’obtention d’un permis de travail pour les ressortissants hors UE a changé depuis le 1er janvier 2019.

À la suite de la régionalisation de la politique de migration, un accord de coopération entre régions du 2 février 2018 portant coordination des politiques d’octroi d’autorisations de travail et d’octroi de permis de séjour, ainsi que des normes relatives à l’emploi et au séjour des travailleurs étrangers avait été adopté. Près de 10 ans plus tard, celui-ci transpose enfin – partiellement – deux directives européennes :

  1. La Directive 2009/52/CE prévoyant des normes minimales concernant les sanctions et les mesures à l’encontre des employeurs de ressortissants de pays tiers en séjour irrégulier.
  2. La Directive 2011/98/UE établissant une procédure de demande unique en vue de la délivrance d’un permis unique autorisant les ressortissants de pays tiers à résider et à travailler sur le territoire d’un État membre et établissant un socle commun de droits pour les travailleurs issus de pays tiers qui résident légalement dans un État membre.

Cet accord a ensuite été soumis aux différentes assemblées législatives concernées afin qu’il puisse faire l’objet d’une loi d’assentiment.

Rappel des de la répartition des matières depuis la 6ème réforme de l’Etat : 

  • Le séjour de ressortissant étranger reste une compétence fédérale ;
  • Les règles relatives à l’occupation de ressortissants étrangers ont été transférées aux Régions ;
  • Le permis C étant la conséquence directe d’un statut de séjour, les Régions ne sont compétentes que pour la délivrance du permis.

II. Objectifs poursuivis par le législateur

L’objectif du législateur est double. Premièrement, il espère simplifier la procédure administrative qu’implique d’une part la demande de titre de séjour et d’autre part celle du permis de travail. Le permis unique impacte donc surtout le demandeur dans la mesure où la procédure est désormais “unique”. Deuxièmement, il avait le souhait de mettre fin à la différence de traitement entre les ressortissants européens et non-européens.

On notera qu’il est également plus facile pour l’employeur de vérifier si un travailleur est en ordre puisqu’il ne devra plus consulter qu’un seul document.

III. Bref rappel des principes applicables à l’ancienne procédure

Jusqu’au 1er janvier 2019, pour celui qui souhaitait travailler en Belgique, la procédure était scindée en deux. En effet, il devait avant tout disposer d’un permis de séjour valable. Pour cela, il s’adressait à l’Office des étrangers. Ensuite, pour pouvoir travailler, il devait s’adresser aux institutions régionales compétentes qui lui délivraient un permis de travail.

Cette procédure scindée est toujours d’application pour les séjours inférieurs à 90 jours. En d’autres termes, le permis unique peut seulement être demandé pour un emploi et un séjour de plus de 90 jours.

IV. Nouvelle procédure du permis unique

Le permis unique est un document de séjour qui autorise également l’accès au marché du travail.

La nouvelle procédure peut être résumée comme suit :

1. Introduction de la demande

Durée indeterminée Durée déterminée
a. Qui ? Le travailleur Employeur
b. Où ? Auprès de la Région compétente

– Lieu du domicile du travail

Auprès de la Région compétente

– la Région où les activités du travailleur étranger sont concentrées ;

– à défaut, la Région où se situe le siège social de l’entreprise ;

– à défaut, la Région où le travailleur exercera ses activités.

c. quels documents ?

  • Formulaire de demande ;
  • Différents documents relatifs à l’occupation et au séjour sont à fournir (ex. copie du passeport du travailleur, certificat médical, contrat de travail,…).

2. Examen de la recevabilité du dossier par la Région

La région examine la recevabilité du dossier. Celui-ci doit être complet. Si tous les documents requis ne sont pas introduits, le demandeur dispose de 15 jours pour produire les documents manquants. A défaut, la demande est déclarée irrecevable.

Au plus tard 15 jours après que la demande ait été déclarée recevable, l’autorité régionale compétente envoie copie de la demande à l’Office des Etrangers.

3. Examen de la demande par la Région et l’Office des étrangers

La Région compétente et l’Office des étrangers examinent la demande conjointement, chacun dans le cadre de ses compétences. La Région examine les conditions relatives à l’autorisation de travail. L’Office des étrangers examine quant à lui les conditions relatives à l’autorisation de séjour.

4. Décision

Plusieurs situations peuvent se présenter :

    1. Décisions positives de la Région et de l’Office des étrangers ; 
    1. Décision négative de la Région et décision positive de l’Office des étrangers ;
  1. Décision positive de la Région et décision négative de l’Office des étrangers.

Une décision d’octroi d’une permis ne toutefois peut être prise que si les deux autorités compétentes prennent une décision positive. Les deux décisions sont donc liées. D’ailleurs, lorsque le ressortissant d’un pays tiers n’est plus autorisé à travailler, son séjour prend fin de plein droit 90 jours après la fin de l’autorisation de travailler.

5. Notification de la décision

Dans les 4 mois suivant la notification de la décision de recevabilité de la demande, une décision est notifiée au demandeur par l’Office des étrangers. La Région ne notifie sa décision que lorsque celle-ci est négative.

Ce délai de 4 mois peut-être prolongé en raison de la complexité de la demande.

Cependant, si après 4 mois (éventuellement prolongés), aucune décision n’est prise, on considère que l’autorisation de séjour et de travail sont accordées.

6. Délivrance du permis unique

Le travailleur est en Belgique : le poste diplomatique l’informe de la décision positive et lui délivre un visa D. Une fois en Belgique, il est inscrit au registre des étrangers. La commune de son lieu de domicile lui délivre un titre de séjour provisoire.

Le travailleur est à l’étranger : la commune dans laquelle il est domicilié l’informe de la décision positive et lui délivre un titre de séjour provisoire.

Ce document provisoire permet au travailleur de commencer à travailler dans l’attente de la délivrance de son permis unique par la commune.

7. Recours

Il suffit qu’une des deux autorités compétentes prennent une décision négative pour que le permis unique ne soit pas accordé. Le demandeur peut introduire un recours contre cette décision de refus.

1. La décision négative est prise par la Région :

  • La demande est déclarée irrecevable : recours auprès du Conseil d’Etat.
  • La demande est refusée :
    • recours auprès du ministre compétent ;
    • appel auprès du Conseil d’Etat (suspensif).

2. La décision négative est prise par l’Office des Etrangers : recours devant le Conseil du contentieux des étrangers (non-suspensif).

8. Mesures transitoires

a) les demandes introduites en 2018

  • Toute demande introduite en 2018 sera traitée conformément à la réglementation en vigueur en 2018.
  • Tout permis de travail reste valable jusqu’à sa date d’échéance.

b) les demandes introduites en 2019

Pour toute demande d’autorisation (première demande ou renouvellement), la procédure ou/et les documents ont changé.

ISLAMI Lindiana – Legal consultant@GroupS

Source : https://www.groups.be/1_93990.htm?rdeLocaleAttr=fr 

30e édition des « NÉGOCIALES » : donner le goût de la vente aux commerciaux en herbe

Les étudiants de la HEPL (Haute Ecole de la Province de Liège) sont de retour d’Epinal, où se tenait, ces 27 et 28 mars, la finale de la 30ème édition des « NÉGOCIALES ».

La HEPL est le plus grand Centre de qualification de ce concours prestigieux de négociation commerciale, avec un total de 450 inscrits lors de la finale régionale qui s’était déroulée, à Liège, en février dernier. Différentes Hautes Écoles de Liège, Charleroi, Mons, Mouscron, Tournai et Bruxelles avaient participé à ce challenge. 40 étudiants s’étaient qualifiés pour participer à la grande finale d’Epinal.

Une fois à Epinal, plus de 600 candidats se sont affrontés lors de ce véritable marathon de la négociation ! Le principe est simple. Ils s’agit de jeux de rôle dans lesquels les jeunes se glissent dans la peau de commerciaux ! Les participants doivent convaincre, en 10 minutes chrono, des acheteurs potentiels. Ces derniers, chefs d’entreprises ou responsables commerciaux, se font les ambassadeurs de leur société en soumettant aux étudiants des scénarios de vente tels qu’ils pourraient exister réellement. Cette initiative permet aux futurs commerciaux de tester et d’évaluer leurs capacités à argumenter faceà une situation de négociation réaliste.

Parmi les finalistes, 4 étudiants belges ont participé à la demi-finale dont 3 de la HEPL. Alexa INNUSO, étudiante en dernière année du Bachelier en Marketing et grande gagnante de la finale régionale (pour la deuxième année consécutive), remporte le Prix du « Meilleur résultat Bac+2 Bac+3 ». Le grand lauréat du concours, Lucas De Crick, provient de l’ESNA Business School à Nancy.

Le classement final des résultats est disponible sur www.lesnegociales.com

Source : Communiqué de presse