Migraine: bientôt un Cefaly 3.0 connecté

iStock-638470046-[Converti]

Des messages pour rappeler de ne pas oublier sa séance, un calendrier en ligne pour noter ses crises de migraine et la prise d’antidouleurs, des infos sur l’intensité utilisée… Toutes ces données seront disponibles avec la troisième version du Cefaly, en cours d’élaboration.

Le défi va révolutionner la prise en charge de la migraine: en connectant toutes les données (anonymisées) des patients qui utilisent son stimulateur contre la migraine – ils sont déjà 200.000 à travers le monde -, Cefaly obtiendra une base monumentale d’informations sur cette maladie, qui entrave le quotidien de millions de personnes.

La deuxième version du petit stimulateur du nerf trijumeau, disponible depuis septembre, est déjà une révolution en soi puisqu’elle s’est libérée de son diadème: plus compact, facile à glisser en poche, le Cefaly 2.0 est nomade, il suffit de l’appliquer sur le front grâce à une connexion magnétique et non plus mécanique. Plus rapidement efficace en cas de crise, ce nouveau modèle permet aussi de régler soi-même l’intensité, et les piles ont fait place à une batterie rechargeable (sur le secteur ou par USB).

La troisième génération, en cours d’élaboration, ira encore plus loin: «L’appareil sera connecté pour améliorer la compliance (adhésion au traitement, Ndlr) des utilisateurs», explique Pierre Rigaux, CEO de Cefaly. «Le patient recevra un message s’il oublie sa séance, des conseils sur l’intensité à utiliser pour mieux le soulager, il aura accès à un calendrier pour noter ses crises et ses médicaments… Par ailleurs, son médecin-référent aura accès à ces informations pour l’aider davantage et pouvoir individualiser le traitement.»

Un futur «e-Cefaly», en quelque sorte, accessible via tablette ou smartphone.

cefaly2_buste_01_HD

Mieux comprendre la migraine

«Si 100.000 appareils sont connectés, par exemple, cela va permettra aux spécialistes – chercheurs et neurologues du monde entier – d’avoir des données énormes pour faire des études scientifiques», poursuit Pierre Rigaux, «Cela pourrait changer les ‘guidelines’ internationales de la prise en charge de la migraine.» Grâce à l’interaction du futur appareil, on comprendra en effet mieux la fréquence des crises, leurs facteurs déclenchants, l’intérêt ou non des antidouleurs en complément de la neurostimulation…

Fort de ses résultats actuels, le petit appareil est déjà remboursé dans certains pays, comme les Pays-Bas, la Suisse, l’Espagne, les Emirats, ou encore aux Etats-Unis pour les vétérans de guerre qui rentrent au pays migraineux. Chez nous, les négociations pour un remboursement sont toujours en cours.

Une enquête menée avec l’université de Liège auprès de 800 utilisateurs du Cefaly montre que 9 migraineux sur 10 ont recours à l’appareil en cas de crise et évitent de prendre un médicament antidouleur dans la moitié de ces crises. «C’est encore mieux que ce que montraient les études cliniques jusqu’ici!», se réjouit le patron de Cefaly. Qui rappelle que «les triptans (puissants antidouleurs utilisés dans la migraine, Ndlr) ne sont, eux, efficaces que dans une crise sur trois.»

Actuellement, le petit stimulateur est indiqué en prévention, pour éviter une migraine, mais une étude en cours aux Etats-Unis sur l’utilisation de l’appareil pendant la migraine pourrait permettre à la firme liégeoise d’obtenir aussi une autorisation en usage curatif.

Source: http://liege.lameuse.be/48977/article/2017-02-25/migraine-bientot-un-cefaly-30-connecte#

L’entreprise Belourthe exporte vers l’Iran.

Les bébés iraniens bientôt nourris aux céréales belges

Vincent Crahay a signé un beau contrat au nom de Belourthe en Iran. © BELGA

Vincent Crahay a signé un beau contrat au nom de Belourthe en Iran.

La société Belourthe, qui produits des céréales infantiles sous la marque Ninolac, a signé un contrat en Iran avec la société Vitana. La PME wallonne exportera vers l’Iran un produit semi-fini. Elle espère réaliser, d’ici 3 ans, un chiffre d’affaire de 1 million d’euros sur ce marché.

C’est un véritable pied de nez à au géant Nestlé que Vincent Crahay, patron de la société Belourthe, réalise. Le producteur belge de céréales pour bébé a signé, lors de la soirée de clôture de la mission économique conjointe des trois régions à Téhéran, un contrat avec la société iranienne Vitana pour vendre son produit en Iran. Là même ou Nestlé, il y a dix ans, a délocalisé son usine de production de Hamoir…

Belourthe a commencé à commercialiser sa marque Ninolac, ou ses céréales en produit semi-fini, dans les pays d’Asie, d’Afrique, au Moyen-Orient et en Europe il y a sept ans. En Belgique, Belourthe ne commercialise ses céréales quand dans la niche du marché bio. L’Iran est le 66ème pays qu’il conquiert. © BELGA

Le contrat signé avec Vitana, leader du marché iranien des biscuits pour bébé, porte sur l’exportation des céréales Belourthe en produit semi-fini. Vitana, qui souhaitait étendre sa gamme, se chargera de finaliser le produit au goût du marché iranien, le conditionner et le commercialiser. On ne verra donc pas la marque belge Ninolac en Iran?  » Si. Notre objectif est de faire du co-branding. Sur les étiquettes, on verra quelque chose comme ‘Vitana with the power of Ninolac’ », dit Vincent Crahay.

Pas de risques

Etablir des relations commerciales avec l’Iran n’est néanmoins pas (encore) une chose simple. Pourquoi alors s’y lancer? Vincent Crahay pointe le potentiel de croissance du marché, dynamisé par une population jeune (et donc une démographie en croissance). Les sanctions et l’embargo économique et financier imposé pendant dix ans à l’Iran (et levé au début de l’année) n’a pas frappé les produits agroalimentaire. Résultat, Belourthe essaye depuis 7 ans de mettre le pied en Iran. « Nous avons essayé par deux fois, puis nous avons abandonné. En février 2015, nous avons rencontré Vitana lors d’une foire agroalimentaire à Dubaï. Nous les avons revu cette année, nous avons visité leur usine. Ce sont des gens fiables et sûrs, ils fabriquent 50 tonnes de biscuits par jour. »

1 million d’euros

C’est le chiffre d’affaire que Belourthe espère réaliser sur le marché iranien d’ici 3 ans.Résultat de recherche d'images pour "belourthe logo"

Belourthe reste néanmoins prudent. D’ici la fin de l’année, l’entreprise belge va démarrer avec une première commande de 12.000 boites de céréales, qui seront commercialisées en Iran encore sous la marque belge Ninolac.  » C’est une commande d’essai, qui nous permettra de vérifier que tout est ok sur le plan administratif « . Dans une deuxième phase, Belourthe se lancera dans l’envoi de commandes de 50.000 unités. Son partenaire iranien espère lancer la production sur base du produit semi-fini de Belourthe dans un an. A terme, Belourthe espère pouvoir réaliser sur le marché iranien un chiffre d’affaire de plus d’un million d’euros en exportant 600 tonnes de céréales par an Ses prochaines cibles : le Pakistan et l’Ukraine. Des contrats pourraient se finaliser dans ces deux pays dans les mois qui viennent.

Résultat de recherche d'images pour "belourthe logo"Actuellement, le chiffre d’affaire de Belourthe représente 25 millions d’euros. Si tout se passe bien, Belourthe espère continuer à engager, pour faire passer son équipe de 80 travailleurs à une centaine d’ici trois ans.

 

Source: http://www.lecho.be/entreprises/alimentation_boisson/Les_bebes_iraniens_bientot_nourris_aux_cereales_belges.9826278-3006.art

Mission économique – Marseille – 24-25 et 26 avril 2017

Objectifs

  • Informer les entreprises wallonnes sur les développements récents de la France et son marché sur la Région Marseille-Provence Métropole
  • Apporter de nouveaux débouchés et de nouvelles opportunités pour les produits, services et technologies des entreprises wallonnes et de nouer de nouveaux partenariats,Sensibiliser les entreprises françaises aux opportunités en Wallonie,
  • Resserrer les liens et animer une plate-forme d’échange de meilleures pratiques entre les entreprises Wallonnes et Françaises.

 

Secteurs

  • Logistique Portuaire (Port de Marseille Fos et infrastructures)
  • Immobilier (Euromed – Zone d’investissement à haut potentiel )
  • Secteur Santé (Marseille Immunopole – Cluster Eurobiomed)
  • Secteur Numérique

Découvrez, dans l’espace Documentation, les études de marchés, présentations secorielle, etc.

La participation à ce voyage d’affaires est également ouverte aux entrepreneurs d’autres domaines.

Le programme comportera des visites d’entreprises, rencontres avec des représentants institutionnels et professionnels ainsi que des rencontres individuelles personnalisées en partenariat avec l’Awex et les Chambre Franco-Belge de Marseille et d’Avignon.

 

Format et contenu :

Trois journées complètes mêlant session plénière, tables rondes et de nombreuses rencontres à très haut niveau.

  • Interventions officielles de représentants de nos deux régions
  • Séance plénière et tables rondes: retours d’expériences d’industriels, grandes entreprises
    et PME, fonds d’investissements…
  • Intervenants: Leaders d’opinion, officiels des institutions belges et françaises, de dirigeants
    d’entreprises et de directeurs.
  • Visites d’entreprises, Programmation et facilitation de rendez-vous

 

Programme des 3 jours

Cliquez sur la date afin de découvrir le programme de chaque journée !
Sujet à modifications !

  • 9h00 : Départ vers Bruxelles-midi
  • 10h30 : Départ du TGV*
  • 15h50 : Arrivée à Marseille
  • 16h30 : Euromed
  • 18h00: Accueil par le Consul Général de Belgique

*Ligne directe, durée de trajet identique au vol (Contrôle sécurité 2h + Douanes en France)
Un repas sera prévu ainsi que la sensibilisation aux aspects fiscaux et sociaux. Des animations seront également prévues.

  • 8h30 : Présentation des partenaires à l’exportation et à l’investissement (Awex, Provence Promotion)
  • 10h30 : Début des rencontres B2B et en parallèle « Investir en Wallonie »
  • 17h00 : Fin des rencontres B2B
  • 19h00 : De la Wallonie à Marseille – Soirée de Clôture – Rencontres d’entreprises
  • 08h30 : Visite d’entreprise
  • 12h45 : Décollage de Marseille
  • 14h30 : Arrivée Bruxelles

 

 

Frais de participation

  • Membre CCI FB-W: 1500,00 EUR HTVA 21%
  • Non-Membre CCI FB-W: 1600,00 EUR HTVA 21%

« Early Birds 1400 HTVA : Réservez votre participation avant le 15.03 »

Le prix du voyage comprend :

  • Les trajets aller et retour ,
  • Les 2 nuits d’hôtel à Marseille, Novotel Vieux Port
  • Les déplacements collectifs,
  • L’organisation des rencontres B2B sur base de vos critères (voir bulletin d’inscription)
  • Les Petits-Déjeuners, déjeuners ,cocktails et dîners organisés lors du séjour,
  • La visite d’entreprise du mercredi matin,
  • L’acheminement de votre matériel marketing sur place (Plaquettes, Echantillons, … Maximum 3Kg)
  • Pour les non-membres CFCI : votre affiliation pour 2017 à la CCI FRANCE BELGIQUE – Wallonie.

Ce qui n’est pas compris

  • Vos déplacements en taxi éventuels (mais nous nous occupons de la coordination de vos transports)
  • Vos dépenses personnelles lors du séjour

 

Formulaire d’inscription

Veuillez télécharger le formulaire (format word) le compléter et nous le retourner à mission2017@cfciw.be 
Par la suite, nous vous recontacterons afin de préciser vos attentes, affiner notre connaissance de votre entreprise et vos produits.

Personnes de contact

Alain Laroche – Président : mission2017@ccfibw.be  ou +32 4 75 67 87 89

Christophe Mathysen – Vice-Président : mission2017@ccfibw.be  ou +32 4 74 49 36 80

Isabelle Daguerre – Administrateur : mission2017@ccfibw.be ou +32 4 71 95 47 16

Stolfo Luana – Coordinatrice Stagiaire : missioneco@ccifbw.be

Documentation

Présentation du 20/02

 

Wallonie

 

Mission économique – Toulouse – 19 au 21/02/2014


Entete_Toulouse_WP

La Chambre Française de Commerce et d’Industrie de Liège et Luxembourg organise du 19 au 21 février 2014 une délégation économique à destination de Toulouse, ville connue pour son foisonnement de projets et d’initiatives susceptibles d’offrir aux entreprises wallonnes d’excellentes perspectives d’investissements.

Objectifs 

– Informer sur les entreprises wallonnes sur développements récents de la France et son marché,
– Apporter de nouveaux débouchés pour les produits, services et technologies des entreprises participantes et de nouer de nouveaux partenariats,
– Resserrer les liens et animer une plate-forme d’échange de meilleures pratiques entre les entreprises Wallonnes et Françaises.

Secteurs

  • Agroalimentaire
  • Logistique et transport
  •  Aéronautique – Aérospatial
  • Santé

Le programme comportera des visites d’entreprises, rencontres avec des représentants institutionnels et professionnels ainsi que des rencontres individuelles personnalisées.

Programme

19 février:
13h : Rassemblement des participants à Hognoul et départ en car vers Zaventem
17h : Arrivée à Toulouse et attribution des chambres
18h : La France, ses institutions, ses législations : Acquérir les clés de la réussite de mon implantation. Séminaire d’information à destination des entreprises belges afin d’avoir connaissance des implications et des aides disponibles
20h : Diner

20 février :
9h30-18h30 : Rendez-vous B2B organisés par l’AWEX.
9h30-18h30 : Investir en Wallonie – Investir en France.
Parallèlementau rendez-vous, les acteurs institutionnels et professionnels seront à disposition des entreprises françaises et belges dans les locaux de la CCI. (Aide à l’investissement, Législation sociale et fiscale, aspect pratiques,…)

19h : Cocktail
20h : Diner

21 février :
9h30 : Visite du site d’Airbus : hors des sentiers balisés !
13h : départ vers l’aéroport et retour à Liège.
17h : Arrivée des participants Week-end

La participation à ce voyage d’affaires est également ouverte aux entrepreneurs d’autres domaines. Une extension du séjour sur le weekend sera également possible.

Coût

  • Membre CFCI : 700,00 EUR HTVA 21%
  • Non-Membre CFCI : 900,00 EUR HTVA 21%

Le prix du voyage comprend :

  • Les trajets en car « Prestige » Liège-Zaventem et Zaventem-Liège
  • Les trajets en car « Prestige » entre L’aéroport de Toulouse et l’hôtel
  • Les vols Aller-Retour avec Brussels Airline
  • Les 2 nuits d’hôtel à Toulouse – Hôtel « Le Père Léon » en centre-ville
  • Les Petits-Déjeuners, cocktails et diners organisés (Mercredi, jeudi et vendredi)
  • L’organisation de vos rendez-vous B2B le 20/02 par l’AWEX
  • La visite d’entreprise du vendredi matin
  • Pour les non-membres CFCI : votre affiliation pour 2014 à la CFCILL.

 

Ce qui n’est pas compris

  • Vos déplacements en taxi le 20/02 (mais nous nous occupons de la coordination)
  • Vos dépenses personnelles lors du séjour

Intéressé(e)s?

Pour compléter le formulaire d’inscription, disponible ci-dessous, ainsi que pour tout renseignement complémentaire concernant le déroulement pratique de la présente mission, la CFCILL se tient à votre entière disposition

Personnes de contact :

Isabelle DAGUERRE – Directrice de Projet : MISSIONS ECONOMIQUES
Email : isabelle.daguerre@cfcill.be – Téléphone : +32 4 71 95 47 16

Christophe MATHYSEN – Trésorier
Email : christophe.Mathysen@cfcill.be – Téléphone : +32 4 74 49 36 80

Formulaires d’inscription

Transmettez dans les plus brefs délai le formulaire complété au format de votre choix à l’une des personnes de contact reprises ci-dessus !

pdf : CFCILL – Inscription Toulouse

Délai supplémentaire jusqu’au 25 janvier !

Documentation