Picard Construct : lauréate des Gazelles

Picard Construct, lauréate des « Gazelles » pour les moyennes entreprises: une croissance régulière qui récompense un travail acharné et une vision précise du métier !

Dans le peloton de tête des Gazelles depuis plusieurs années, Picard aligne des chiffres en croissance régulière qui en font un métronome du développement. La ‘faute’ plus que probablement à l’investissement de son couple de patrons, aussi sympathique qu’efficace…

Depuis sa reprise, en 1999, l’entreprise générale Picard Construct s’est tellement bien développée qu’elle est aujourd’hui devenue une référence dans son secteur. Mieux, en moins de 20 ans, elle n’a jamais démérité !

Une entreprise qui grandit sans jamais s’arrêter !

Picard Construct est donc une habituée du classement des Gazelles de Trends-tendances. Depuis dix ans, elle figure aux places d’honneur sans jamais décrocher la timbale. Pas grave, l’essentiel est ailleurs. Sauf que cette fois, c’est chose faite avec le titre d’ambassadeur qui lui revient, enfin, dans la catégorie des entreprises moyennes qu’elle va quitter l’an prochain. «  C’était tout juste pour cette catégorie puisqu’en 2012 nous avons dépassé la barre des 10 millions d’euros  », sourit Marc Colson, administrateur délégué. En 2016, c’est en effet celle des 20 millions que franchit allègrement l’entreprise basée à Tenneville. Entre 2011 et 2015, Picard Construct a même vu son résultat passer de 9,8 à 15,6 millions d’euros ! Une telle croissance générant, vous vous en doutez, de nouvelles perspectives. «  L’emploi a d’ailleurs également augmenté sur la même période, passant de 44 à 57 ETP », précise Chantal Cabay. Pas mal, non ? Et encore, en 2017, l’entreprise emploie désormais 75 collaborateurs et lorgne de plus en plus vers de nouveaux projets. Entre le haut et le bas, les patrons nous expliquent même avoir déjà signé des accords-cadres sur plusieurs années avec d’importants clients… Mais chut !

Une entreprise générale qui fait feu de tout bois…

Avec Picard Construct, le magazine économique récompense donc avant tout la régularité. Une régularité qui découle d’une croissance réfléchie si pas pensée. En 2003, quand Chantal Cabay rejoint la société, celle-ci abandonne immédiatement l’activité de négoce de matériaux. «  Nous n’étions pas placés stratégiquement pour cette activité, explique Marc Colson. Nous avons donc décidé de nous concentrer exclusivement sur le métier de la construction. » Assez rapidement, Picard va alors se voir confier de premiers gros chantiers, à hauteur de plusieurs millions d’euros, avec notamment le centre commercial de Neufchâteau ou encore le poste de la police à Massul.

Esprit familial

Dans la foulée, l’entreprise élargit aussi son rayon d’action. Résultat : elle est aujourd’hui active sur l’ensemble de la Wallonie, ainsi qu’au Grand-duché et dans le nord-est de la France. Historiquement, son carnet de commandes se répartissait à parts égales entre le public et le privé. Ce n’est plus vrai ! Actuellement, c’est le privé qui domine à 95 %. Avec des réalisations assez variées qui comprennent aussi bien des immeubles que des maisons de standing, des complexes commerciaux que des hangars industriels, des infrastructures sportives que des maisons de repos… La palette est large et variée. Picard ne rechigne d’ailleurs jamais à se lancer dans de nouvelles niches, comme lorsque l’entreprise accepte divers travaux d’aménagements, tant intérieurs qu’extérieurs. « Nous avons réalisé le ‘remodeling’ d’un AD Delhaize à Hognoul sans que celui-ci ne cesse ses activités, souffle Marc Colson. Le magasin n’a même pas dû interrompre ses activités et est resté ouvert durant les travaux. »

Des patrons humains pour une entreprise qui ne l’est pas moins !

Le franc-parler des patrons est connu, c’est lui peut-être qui séduit et rassure. Car malgré la belle croissance affichée, Picard Construct a réussi à conserver une dimension humaine et un esprit familial. Deux caractéristiques qui expliquent sans doute son succès. «  Nous sommes très attentifs au bien-être de nos collaborateurs et de nos équipes, explique Chantal Cabay, administrateur délégué. Nous nous sommes naturellement très impliqués dans l’entreprise. Une implication forte mais pas au détriment de notre vie de famille. » Au-delà des chiffres qui lui valent son titre d’ambassadeur, Picard Construct témoigne également d’un bel équilibre entre vie privée et vie professionnelle. Et si c’était cela la clé de la réussite…

Source: http://www.ccilb.be/fr/news/464-picard?utm_content=buffer63e45&utm_medium=social&utm_source=facebook.com&utm_campaign=buffer

Journée de formation à la HEPL sur la spécialisation en médiation

« LA MÉDIATION EN ENTREPRISE : un outil au service de la qualité des relations au travail. Quelle utilité dans la prévention des RPS ? »

Résultat de recherche d'images pour "logo hepl" Résultat de recherche d'images pour "he ch"

La Spécialisation en Médiation de la HEPL vous invite à une JOURNÉE DE FORMATION le 16 mars 2017 de 8h20 à 17h.

Au programme:

  • Discours de Mr Alain DELAHAUT, Directeur de la Catégorie sociale – HEPL.
  • « Mise en contexte: rôles et interventions dans la prévention et/ou le traitement des RPS » par Mr Eric BATTISTONI, médiateur agréé, professeur invigté à la HEPL et à l’Université d’Artois.
  • De nombreuses interventions:
  • « La médiation, un outil d’intervention pour les risques psycho-sociaux. »
  • Présentation du cadre légal : AR du 10 avr 2014 sur les risques psychosociaux. Illustration par la pratique.
  • « L’importance de l’indépendance et de l’impartialité du médiateur. »
  • « Réunion d’information et recueil des engagements à la médiation »
  • « Rencontre médiation au sein d’un service. »
  • « Les risques pour les entreprises de faire appel tardivement à un médiateur. »
  • « La médiation en entreprise, une expérience pilote au CHU de Liège. »
  • « Gestion des conflits interpersonnels en entreprise ? Adoptez la médiateur attitude : médiation ET communication. »

La journée se terminera par un verre de l’amitié.

Retrouver le programme et invitation: Médiation Invitation JE 16 mars.