Le détachement de travailleurs vers la France : Quelles obligations pour l’employeur ?

RM Boulanger et Group S, en partenariat avec la Confédération de la Construction du Hainaut, ont le plaisir de vous inviter à leur séminaire dont le thème principal sera :

Le détachement de travailleurs vers la France : Quelles obligations pour l’employeur ?

Votre entreprise envoie des travailleurs en France effectuer des prestations de services temporaires, et ce même pour quelques heures ?
A ce titre, savez-vous que vous êtes soumis à de nombreuses formalités préalables sur le territoire français (déclaration préalable de détachement, nomination d’un représentant en France, obtention des cartes du secteur du bâtiment) ?
RM Boulanger, cabinet français spécialisé en fiscalité européenne, vous explique au cours de ce séminaire l’ensemble de vos obligations en matière de détachement afin de pouvoir exercer votre activité en toute légalité.

 

Ensuite, nous aborderons :

La mise à jour des nouvelles obligations concernant le détachement vers la Belgique

Depuis le 30 décembre 2016, les entreprises qui détachent des travailleurs en Belgique doivent désigner une personne de liaison sur le territoire belge. Les services d’inspection pourront lui demander certains documents, afin de contrôler le respect des conditions de travail en vigueur en Belgique.
Comment cette obligation a-t-elle été mise en œuvre ?
Cette obligation est-elle comparable à l’obligation française de désigner un représentant en cas de détachement ?

 

Orateurs :

Michael Boulanger, Directeur général de RM Boulanger
Mathieu Bometon, Chargé de développement commercial de RM Boulanger

Date :

20 septembre 2017

Programme :

Accueil à partir de 9h avec café et viennoiseries
Début de session à 9h30
Fin de session à 11h

Lieux :

La Ferme du Coq – Boulevard du Coq 44 à 7100 Saint-Vaast

Revue de presse : Grand Prix Wallon à l’exportation

 

Le Grand Prix Wallonie à l’Exportation est un concours bisannuel qui récompense les entreprises ayant contribué à la promotion de la qualité et du savoir-faire wallon à l’étranger, grâce à une augmentation de leurs volumes d’exportation ou par la conquête de marchés difficiles. Le choix des lauréats se fonde sur 3 critères, sur base des résultats des 3 dernières années : Evolution chiffrée des performances du candidat, dynamisme de la société à l’international et dynamisme interne.

c7da2202001ef3739c67954b4c9dbb31-1478714624

Une société active dans l’ophtalmologie remporte le Grand prix wallon à l’exportation

PhysIOL, une société liégeoise spécialisée dans le développement de solutions pour la chirurgie ophtalmologique, a remporté le Grand Prix wallon à l’exportation. Les prix ont été décernés mercredi soir à Charleroi par l’Agence wallonne à l’exportation (Awex).

PhysIOL conçoit des cristallins artificiels implantables traitant la cataracte et la presbytie. Elle a connu une croissance importante depuis son rachat en 1997 par Marc Nolet. Le chiffre d’affaires devrait avoisiner cette année les 40 millions d’euros, dont 80% sont réalisés grâce à l’exportation. Les premières destinations sont l’Espagne et la France, mais l’Amérique du Sud et l’Asie font également appel au savoir-faire de la société liégeoise.

Les prix à l’exportation sont décernés depuis 1991 par l’Awex. Pour cette édition, près de 40 candidatures avaient été retenues, soit le 2e plus gros nombre de participants depuis le lancement du prix.

« Plus que la réalité des chiffres, nous retenons également des critères dynamiques dans l’attribution de ce prix, notamment la conquête de marchés difficiles ou la diversité géographique », explique Pascale Delcomminette, administratrice générale de l’Awex.

Eurogentec, important fournisseur pour la recherche en génomique et en protéomique, implanté à Seraing, remporte le prix à l’exportation Union européenne alors que, hors UE (grande exportation), c’est AE Valves, située à Petit-Rechain (Verviers), qui l’emporte. Cette dernière produit des vannes industrielles pour le secteur du gaz liquéfié et de la pétrochimie.

Des sociétés qui font leurs débuts dans l’export ont reçu un prix tremplin. Il s’agit de Market IP, à Naninne, pour l’Union européenne, et OncoDNA, à Gosselies, pour la Grande Exportation.

La Sonaca à, elle, reçu une mention exceptionnelle du jury.

La PME namuroise Market-IP reçoit le Prix Wallonie à l’Exportation dans la catégorie Tremplin

La PME namuroise Market-IP a reçu un des 6 prix, à savoir le prix « Tremplin à l’exportation » attribué à une entreprise wallonne réunissant tous les critères pour être lauréate, à l’exception du taux à l’exportation qui est inférieur au seuil de 70% généralement exigé.

Market-IP développe depuis 16 ans des solutions dédiées à l’optimisation de la mobilité professionnelle des biens et des personnes. Cette spécialisation repose sur une expertise technique dans la télématique et la cartographie : géolocalisation, cartographie, optimisation de tournées, maintenance et diagnostic. Après un développement sur le marché belge télématique devenu dès 2008 hautement concurrentiel et représentant un potentiel de croissance faible, elle s’est tournée vers la France pour sa proximité et sa similarité de marché. La Suède et la Suisse arrivent ensuite. Le marché à l’export correspond alors à moins de 5% du chiffre d’affaires.

En 2011, la nature entreprenante et dynamique d’Arnaud Storder le mène à l’écoute des tendances des marchés étrangers. Market- IP participe au Mobile World Congress à Barcelone et au salon Gitex à Dubaï en partageant un stand collectif de l’Awex. Il revient avec un contrat avec une société omanaise. Le début de l’aventure hors Europe commence !

En février 2012, l’entreprise s’offre les conseils d’un spécialiste en commerce extérieur. Elle mène une étude de marché, positionne ses produits et définit une stratégie spécifique pour le Moyen Orient. Elle engage un Account Manager dont l’objectif sera de construire un réseau de relations techniques et commerciales dans le Golfe. 15% de son chiffre d’affaires est alors réalisé hors Belgique.

En 2014, Market-IP profite d’une mission économique belge, menée par la Princesse Astrid, en Arabie Saoudite et au Sultanat d’Oman pour renforcer sa présence dans la région du Golfe. En 2015, l’expérience de la mission économique est reconduite au Emirats arabes unis et au Qatar.

Depuis 2015, la croissance de Market-IP se focalise sur l’Afrique subsaharienne. C’est au tour du Maroc, de la Côte d’Ivoire, du Sénégal, de Djibouti et de la Tanzanie de s’intéresser à ses solutions. Changement total de mentalités, de besoins, d’habitudes liées à la mobilité. Pour approcher ces pays à la culture différente, pour faciliter et stimuler ses exportations, elle collabore cette fois avec un stagiaire Explort. Le CA à l’export atteint au 30 juin 2016 44%.

La philosophie commerciale de Market-IP est de distribuer ses solutions à travers un réseau de partenaires intégrateurs. Ce canal de vente indirect offre à Market-IP un levier de croissance en termes de licences et donc de résultats. Au vu de sa stratégie, le taux d’exportation des années à venir sera assurément stable et ne va pas diminuer, que du contraire.

Selon Arnaud Storder, CEO, « Market-IP est structuré pour faire face à une croissance soutenue de ses services à l’exportation. Le commerce extérieur est le centre de notre stratégie commerciale depuis 5 ans et pour de nombreuses années à venir ! »

AE Valves, champion de la grande exportation

AE Valves, une autre entreprise membre d’Agoria installée à Petit-Rechain, décroche le prix à la grande exportation. Créée en 2010, AE Valves a proposé au marché un nouveau design de valves, avec une valeur ajoutée réelle en termes techniques et de sécurité. La société a depuis lors doublé chaque année son chiffre d’affaires qui s’élevait à 20 millions d’euros en 2015. Du côté de ses exportations, AE Valves est présent sur de nombreux marchés proches et lointains : aux États-Unis, le principal marché d’AE Valves, mais aussi à Singapour, en Inde, au Canada, en Chine, en France, en Italie… La société compte bien poursuivre sur la voie du succès et met actuellement au point un nouveau type de vanne pour le gaz liquéfié.

Lire les articles complets :  

https://www.rtbf.be/info/economie/detail_une-societe-active-dans-l-ophtalmologie-remporte-le-grand-prix-wallon-a-l-exportation?id=9451659

http://www.ccimag.be/2016/11/10/la-pme-namuroise-market-ip-recoit-le-prix-wallonnie-a-lexportation-dans-la-categorie-tremplin/

http://www.agoria.be/fr/Grand-Prix-Wallonie-a-l-exportation-les-membres-d-Agoria-recompenses

Revue de Presse : Une petite entreprise wallonne produit la majorité des bouchons de Belgique: 100 millions par an

90a2950bc37c52933fb396df338a6552-1472658192

Suite de nos reportages sur les entreprises qui se portent bien en Wallonie. Gros plan sur la dernière bouchonnerie du Sud du pays. Située à Fleurus en Hainaut, cette entreprise quasi centenaire produit 100 millions de bouchons par an. Jusqu’ici elle a traversé toutes les crises en innovant. 

La famille Leclercq fabrique des bouchons en liège naturel depuis 1918. Près d’un siècle d’aventure industrielle que poursuit aujourd’hui une cinquième génération. L’entreprise emploie 7 personnes et connait une évolution positive, poussée notamment par le succès des bières spéciales. Sept bouchons belges sur dix sont issus de cette PME familiale qui a grandi, déménagé, innové. « Dans les années 50, on a été les premiers à colmater les bouchons. Dans les années 90, on a été les premiers à croire dans les bouchons micro-granulés qui maintenant sont leaders sur le marché mondial. Nous avons toujours pris un pas d’avance », s’enorgueillit Cédric Leclercq. L’entreprise, qui exporte la moitié de sa production vers la France, compte rester familiale et flexible pour continuer à sortir plus de 300.000 bouchons chaque jour.

Source : http://www.rtl.be/info/regions/hainaut/une-petite-entreprise-wallonne-produit-la-majorite-des-bouchons-de-belgique-100-millions-par-an-video–850677.aspx

Formation – 13.12.16 : Le recrutement à la française : grands classiques et petites astuces

formations2016_2180

Le saviez-vous ? En France la candidature spontanée est le premier canal de recrutement, juste devant les réseaux relationnels. Ce fonctionnement spécifique au marché français est d’abord l’indice d’un marché du travail faiblement organisé mais on peut aussi y voir un trait culturel marqué : la valorisation de la figure du candidat autonome qui se présente de lui-même aux entreprises en quête de propositions d’emploi.

L’objectif de cette formation est de vous donner les clés pour bâtir une stratégie de recrutement efficace et adaptée : canaux de sourcing, sélection des candidats, animation des entretiens, élaboration du contrat de travail, gestion de l’expérience candidat globale. Nous vous présenterons également les principaux prestataires du recrutement mobilisables, publics et privés, et l’intérêt comparé de leurs interventions.

Claire Michel

À travers une mise en situation concrète, nous allons aborder ensemble les grandes spécificités du recrutement en France pour employeur étranger.

  • Sur qui s’apppuyer pour diffuser une offre : comment se faire connaître des bons relais ?
  • Comment décrypter un CV : est-ce que c’est un bon candidat ?
  • Comment rassurer un candidat : quelles sont les questions qu’il va poser sur son contrat de travail et sur ses conditions de travail ?

À l’issue de cette courte intervention, vous aurez les premières clés pour préparer vos futurs recrutements en France.

Agenda:

  • 8h30 Accueil
  • 9h00 Formation
  • 12h00 Lunch
  • 13h30 Clôture

Sont compris:

  • Parking
  • Eau, café, softs
  • En-cas et lunch : Sandwiches (Poivre & Sel)

Paiement:

  • Soit par Eventbrite
  • Soit par virement bancaire sur le compte: CCI France Wallonie Belgique asbl BE66 2400 3893 0043 avec les références: « FORM-DATE-NomPrénomduparticipant. 15 jours avant la date de formation, le paiement ne sera plus remboursé.
  • Le paiement vaut inscription

Informations complémentaires : Carine Deville – cd@cfciw.be ou +32 479 577 965

Formation – 29.11.16 : Comment passer du statut "ami belge" à "partenaire d’affaires"?

Très proche géographiquement et dans un contexte très favorable grâce à cette Belgique qui « gagne » (culture, sport, gastronomie, …), le marché français offre de belles opportunités à celui qui prend la peine de le découvrir.

N’oublions tout de même pas qu’il s’agit d’un marché étranger et que chaque culture à ses spécificités. Quand on ne connait personne, que l’on n’a aucun point de repère, cela demande beaucoup d’énergie pour faire son chemin tout seul.

Il en est de même pour découvrir les us et coutumes du réseautage à la française, pour le développer ou tout simplement faire des contacts dans un business meeting.

Grâce à son expérience commerciale, sa pratique du marché français et en tenant compte de vos projets, Greg partagera :

  • Les us et coutumes du réseautage à la française
  • Les bonnes pratiques pour se développer dans un réseau français
  • Les clés pour se faire des contacts

 

Formateur : Greg Piotto

Je coache, je forme et je conseille dans les différents domaines de la vente.
Mon job est d’aider les entreprises à mieux vendre et à générer de nouvelles opportunités de business. Mes domaines d’expertise couvrent :

  • techniques de vente
  • communication globale
  • fidélisation
  • motivation
  • gestion du temps
  • gestion des ressources

Je définis avec mes clients des objectifs en termes de volumes, de chiffre d’affaire ou encore de moyens. J’encadre la démarche commerciale de l’entrepreneur en-dehors et au sein de l’entreprise. Je professionnalise la qualité de vos relations clients, par le networking notamment.

Vendeur expérimenté dans différents marchés, j’agrémente mes formations et conseils d’exemples concrets et pertinents.

Mon implication permet aux entreprises de retirer de outils efficaces et directement

Agenda :

  • 8h30 Accueil
  • 9h00 Formation
  • 12h00 Lunch
  • 13h30 Clôture

Sont compris:

  • Parking
  • Eau, café, softs
  • En-cas et lunch : Sandwiches (Poivre & Sel)

Paiement:

  • Soit par Eventbrite
  • Soit par virement bancaire sur le compte: CCI France Wallonie Belgique asbl BE66 2400 3893 0043 avec les références: « FORM-DATE-NomPrénomduparticipant. 15 jours avant la date de formation, le paiement ne sera plus remboursé.
  • Le paiement vaut inscription

Informations complémentaires : Carine Deville – cd@cfciw.be ou +32 479 577 965

Formation : S’implanter en France – 31 mai 2016

Formations2016

Si Wallons et Français partagent une culture similaire, il est des situations où les différences culturelles et managériales ont leur importance. C’est pourquoi votre CFCI vous propose des formations exclusives.

Prochain Rendez-vous : 

S’implanter et se développer en France : les clés du succès

Les territoires et la diversité économique française séduisent régulièrement les entreprises belges qui souhaitent y développer des affaires de manière durable. On recense ainsi plus de mille groupes belges présents en France aujourd’hui, représentant un volume de 110 000 emplois. Alors pourquoi pas vous ?

L’objectif de cette formation est de vous fournir les clés d’une implantation réussie sur le territoire français. Etude de localisation, marketing territorial, benchmark.  Les aspects juridiques, RH, fiscaux, réglementaires et subsides seront également abordés.

Formateur : Ridwane ISSA

Ridwane ISSA travaille depuis 10 ans dans le secteur du développement économique, période pendant laquelle il a occupé des fonctions opérationnelles à Paris puis à Bruxelles. Directeur de projet au sein de Business France Benelux, il est responsable de la prospection pour la région Bruxelles-Wallonie ainsi que des quartiers généraux européens d’entreprises étrangères.

Business France Benelux accompagne et conseille régulièrement les dirigeants dans la découverte de cet environnement favorable aux entreprises, à l’investissement et à l’innovation.

Programme :

8h30 : Accueil
9h00 : Formation
12h00 : Lunch
13h30 : Clôture

Dates : mardi 31 mai 2016 matin

Lieu : Eloy Water
Zoning de Damré
Rue des Spinettes 7
4140 Sprimont
Belgique

Coût par participants : 75  HTVA – 91 € TVAC (membres CCI FRANCE) – + 20% (non-membres CCI FRANCE)
Sont compris :

  • Lunch (Poivre et Sel)
  • Café, eaux, softs

Inscriptions : carine.deville@cfciw.be ou +32 479 577 965

Conditions commerciales :

    • Le paiement en ligne vaut inscription ou via versement ordinaire sur notre compte de la CCI FRANCE BELGIQUE – Wallonie asbl – BE66 2400 3893 0043 avec les références : »FORM-BUSSINESSFRANCE-NomPrénomduparticipant » 15 jours avant la date de la formation, le paiement ne sera plus remboursé.
    • Le formateur est prévenu 15 jours à l’avance du maintien de la formation sans indemnités. Sauf cas de force majeure.

Colloque – Nouvelles Scénographie Muséale 2016 – 27 et 28 mai – Cité Mirroir

NSM2016

Le colloque NSM2016 est organisé pour la première fois cette année à Liège par l’asbl Paris-Liège. CCI FRANCE BELGIQUE – Wallonie s’y associe !

Il a vocation à se reproduire tous les ans à la même date et devenir rapidement un lieu de rencontre attendu des professionnels. Liège n’avait pas, contrairement à Namur, Mons et Charleroi d’événement de dimension européenne centré sur l’évolution des scénographies des Musées et sites d’exposition culturelles ou artistiques. Les scénographies s’adaptent et mobilisent des technologies de plus en plus innovantes comme le wall mapping, la réalité virtuelle, les hologrammes ou les tables tactiles. Les maitres mots sont simulation, immersion, transplantation. L’enjeu est d’augmenter l’attractivité des sites culturels et de faire évoluer l’expérience du visiteur pour attirer et fidéliser plus de nouveaux publics. En partenariat avec les plus grands réseaux culturels européens comme le FORUM D’AVIGNON, CLIC France, BRUSSELSMUSEUMS ou le MSW Musées et Sociétés en Wallonie , ce colloque réunit 30 intervenants, pour moitié responsables de sites culturels, pour moitié scénographes, ingénieurs ou agences réalisant les plus étonnantes scénographies où technologie et émotion entretiennent un discours singulier qui fait de chaque grande exposition ou création un moment unique. Une table ronde est consacrée aux visites de personnes en situation de Handicap sensoriel ou cognitif, domaine très mal connu encore aujourd’hui, et pourtant là aussi l’innovation technologique peut radicalement changer l’expérience de visite de ces personnes fragilisées.

[heading]UN LIEU SYMBOLIQUE[/heading]

Le choix de la CITE MIROIR est hautement symbolique ; cette ancienne piscine où tous les liégeois ont appris à nager est devenu un exemple de réhabilitation architecturale exceptionnelle et abrite maintenant à la fois des équipements les plus modernes et une volonté de mettre la culture et toutes les formes d’expression artistique au service de la citoyenneté, de l’égalité des droits et du respect de la création artistique porteuse de ces valeurs profondément humanistes. LES PROFESSIONNELS ATTENDUS NSM2016 s’adresse principalement aux professionnels de la muséologie et de la scénographie. Ces professionnels pour moitié des « prescripteurs », directeurs, curateurs, élus, pour moitié techniciens, scénographes, ingénieurs audiovisuel ou numérique, historien, enseignant. 500 visiteurs sont attendus sur ces deux journécitemirroires au gré des tables rondes et des ateliers. MAIS AUSSI LE PUBLIC « VISITEUR-CLIENT-USAGER et CITOYEN » Mais on ne peut limiter aux seuls professionnels les échanges sur l’évolution des sites culturels ; inviter le public lui-même est apparue comme une évidence et une nécessité. Aussi, en accord avec les responsables de la CITE MIROIR et dans le respect des valeurs citoyennes et sociales de ce lieu, il a été décidé d’offrir une gratuité totale d’entrée aux riverains (tous les habitants de Liège et des environs immédiats) pour les inciter à venir nous rejoindre et à participer aux débats en leur qualité de visiteur potentiel, de « client » de l’industrie scénographique.

[heading]FAIRE LE TOUR DES INNOVATIONS TECHNOLOGIQUES[/heading]

La transposition des technologies innovantes de l’image et de la simulation dans le monde muséal s’accélère depuis 5 ans. On dénombre plus de 20 technologies utilisées dans des scénographies pilotes ici ou là et l’information, malgré les associations professionnelles comme l’ICOM ou MUSEUMEXPERTS reste longue et incomplète. Le but de ce colloque est de faire un véritable inventaire de ces technologies en les discutant pour aider à leur transposition dans des expositions ou scénographies à venir ; mais c’est aussi tirer le signal d’alarme sur une utilisation excessive d’effets spéciaux et de « selfies « pouvant détourner l’expérience de visite. MAIS AUSSI VALORISER L’IMAGINATION, L’EMOTION L’utilisation de technologies innovantes répond à une demande très forte des visiteurs de vivre autrement leur expérience de visite. Ressentir davantage l’émotion devant une œuvre, une sculpture ancienne ou une architecture, rentrer dans l’univers, dans le monde secret de l’artiste, ou dans l’époque d’une commémoration, partager son ressenti, découvrir plus qu’apprendre. Mais la technologie n’est que ce support de la médiation entre l’œuvre, l’objet, le lieu et le public. Elle ne doit pas, contrairement aux manifestations en plein air détourner sur elle l’attention et l’intérêt. C’est toute la magie, la « recette » des scénographies réussies. Toutes les réalisations présentées et commentées dans ce colloque ont réussi leur pari et trouver le « bonne distance « entre la technologie et l’intimité du visiteur.

[heading]LE PRESIDENT D’HONNEUR YANN KERSALE[/heading]

Le choix du Président, YANN KERSALE, l’homme aux lumières bleues, nuits bleues, ponts bleus est hautement symbolique ; en mettant son excellence technologique unique au service d’un lieu, d’un site, d’une histoire, il sait créer une émotion esthétique qui renforce l’identité du site et valorise celui qui y vit ou y passe. Une tribune toute particulière lui sera ouverte le jeudi 26 Mai de 11h à 12h30 pour partager avec lui sa vision d’une technologie au service de l’image et d’un public transporté dans d’autres mondes par la magie de la lumière.

[heading]L’EXCELLENCE FRANCOPHONE[/heading]

Le savoir-faire et l’excellence reconnue dans ces innovations scénographiques maitrisant à la fois technologie et émotion positionne les agences et les sociétés françaises et wallonnes au tout premier rang de ce marché qui représente 3 milliards d’€ au niveau européen ! L’exception culturelle à la française, la « French Touch » ou le « made in France » fer de lance de toute la francophonie sont un des moteurs de cette réussite exemplaire. Liège et la Wallonie peuvent être fiers à travers le Pôle Image de Liège (le PIL) ou les clusters TWIST, INFOPOLE ou TWEED de promouvoir cette dynamique qui porte plus de 30 sociétés et agences. Mieux les faire connaitre et les aider à se rencontrer pour imaginer ensemble les scénographies croisées de demain est un des effets attendus de ce colloque, le premier du genre en Europe.

[heading]LE CHOIX DES ANIMATEURS[/heading]

Les tables rondes rythmeront le déroulement de ce colloque, et la diversité des animateurs représentent assez bien le « style » et l’impact attendu de ce colloque : 4 français, 3 belges et une Luxembourgeoise, 2 grands professionnels portant tout un territoire, 3 experts, et 3 relais d’opinion….

  • Laure KALTENBACH, directrice générale du FORUM d’AVIGNON
  • Pierre Yves LOCHON, animateur du CLIC France
  • Vincent PUIG, directeur adjoint de l’Institut de Recherche et d ‘Innovation (IRI) du Centre Pompidou
  • Pierre COLLIN, directeur du cluster TWIST  Pascal DIOT, président du Pôle Image de Liège (PIL)
  • Xavier ROLAND, directeur du Pôle muséal de MONS et du projet européen MUSEUMLAB
  • Marie-Paule JUNGBLUT, scénographe et philologue installée à Luxembourg
  • Maud DUPUIS, fondatrice de POLYMORPHE DESIGN, agence spécialisée sur le handicap

[heading]UN BUDGET RESPONSABLE[/heading]

Pour lancer un événement culturel aujourd’hui il faut soit choisir un budget conforme aux valeurs de l’événement. La culture, l’expérience muséale ne survivront demain que s’ils arrivent par les recettes propres à équilibrer leurs charges ; les subventions toujours indispensables pour maintenir des prix d’entrée accessibles au plus grand nombre, et la qualité d’une création scénographique renouvelée, diminueront inéluctablement d’année en année, les villes, provinces et région devant répondre à des besoins de financement d’urgences vitales de plus en plus fortes et incontournables leur imposant des choix draconiens. C’est dans cet objectif que ce colloque cherche à trouver son équilibre financier et ne peut être gratuit pour les professionnels. Le tarif demandé (240€ ht pour les deux journées de colloque) reste raisonnable et a été arrêté en accord avec les principales institutions présentes. Espérons que ce pari sera compris et que toutes les personnes attendues seront bien au rendez-vous. La gratuité n’est pas toujours garante de la qualité des contenus présentés. Les recettes de ce colloque sont de 4 natures : les entrées payantes, les sponsors qui affichent leur logo et communiquent dans les différentes publications du colloque, papier ou numérique, les partenariats en nature permettant de diminuer sensiblement les coûts correspondants, et bien sur les aides et subventions des principales autorités locales, provinciales et régionales Une priorité est accordée aux différentes formes de communication avant, pendant et après l’événement depuis la signalétique jusqu’à la captation video intégrale des tables rondes qui seront reprises en post production sur les grandes chaines de télévision francophones, en fin de négociation

[heading]INFORMATIONS ET RENSEIGNEMENTS[/heading]



Suivez-le en ligne :



Jean-Philippe MOUSNIER
Courriel : jpm@parisliege.be
Telephone : +32 (0)4 8877 0761

Madeleine Kemeny – Responsable scientifique Presse et relations publiques
Courriel : ma.kemeny@parisliege.be
Téléphone : +32 (0)4 7061 3540

Actu Membre – GD TECH : Développement de son département BE CAO via l’acquisition de la société Sami Engineering.

Forte d’une expertise développée au sein de son BE CAO sur des secteurs de pointe tels que l’aéronautique et la défense, GDTech souhaite, via cette acquisition, renforcer son offre de prestations en s’adressant notamment aux secteurs de la construction mécanique et métallique,  électricité, instrumentation et  automatisation.

Créée en 1988, la société Sami Engineering est aujourd’hui un bureau d’études multidisciplinaire occupant quelques 40 personnes, ingénieurs, projeteurs, dessinateurs et techniciens dont les activités sont principalement orientées dans les secteurs d’activités industrielles suivants :

  • La mécanique industrielle, générale et de précision,
  • La construction métallique en charpente, chaudronnerie et tuyauterie,
  • L’électricité, l’instrumentation, l’automatisation et la régulation,
  • La sécurité en termes de prévention incendie,

C’est sur base d’une expérience de plus de 25 ans acquise à partir d’une clientèle diversifiée que Sami Engineering propose ses conseils et ses services en assistance technique industrielle. Son personnel, hautement qualifié, est en mesure de répondre aux desiderata d’une clientèle exigeante.

La satisfaction du client est primordiale : quelle que soit la demande, tout est mis en œuvre pour intervenir rapidement et trouver la solution qui répond parfaitement aux exigences du client.

Les expertises développées par les deux sociétés sont totalement en phase afin de répondre aux  demandes de l’industrie dans toutes ses spécificités.

Plus d’informations sur GDTech : www.gdtech.eu

plus d’informations sur Sami Engineering : www.sami-eng.be

Par Marianne Vanesse

Source : https://www.linkedin.com/pulse/gdtech-annonce-le-d%C3%A9veloppement-de-son-d%C3%A9partement-cao-marianne?trk=hp-feed-article-title-like

Actu Membre – GROUP S : Aperçu de l'actualité sociale

Niveau d’alerte de la menace terroriste à 4 à Bruxelles : quelles sont les conséquences pour l’occupation de votre personnel ?

Le gouvernement a augmenté le niveau d’alerte de la menace terroriste à Bruxelles à 4. Il se peut que certaines personnes n’arrivent de ce fait pas à temps au travail ou ne puissent pas travailler. Dans certains cas, aucun salaire ne sera dû.

Le niveau d’alerte de la menace terroriste a été élevé à 4, soit le maximum, pour l’ensemble de la Région de Bruxelles-Capitale. Les écoles sont fermées, tout comme les magasins, les marchés, les infrastructures sportives et les lieux de détente. Les transports en commun sont également perturbés. Le métro et les stations de métro sont fermés. Les bus et trams roulent en principe en surface, mais de nombreux embarras de circulation sont signalés. Les trains roulent aussi, mais ne s’arrêtent pas dans certaines gares bruxelloises. Conséquence de ces mesures, plusieurs employeurs ont demandé aux membres de leur personnel de ne pas venir travailler ou de travailler de chez eux. Inversement, des travailleurs ont également demandé à leur employeur à ne pas venir travailler ou à pouvoir travailler de chez eux en raison de la menace terroriste. Le droit de ces travailleurs à une rémunération dépend du fait qu’ils aient effectivement travaillé ou non et, dans ce cas, du fait qu’il s’agisse ou non d’un cas de force majeure.

Consulter l’article complet


Elections sociales dans le secteur de la construction : les syndicats ne présenteront pas de listes de candidats ouvriers ni employés !

Après les syndicats des ouvriers, les syndicats des employés dans le secteur de la construction se sont également engagés à ne pas présenter des candidats pour les élections sociales de 2016.

Après l’accord conclu le 19 novembre dernier avec les syndicats des ouvriers (voir notre actualité sociale du 20 novembre), un accord similaire vient d’être conclu ce 26 novembre avec les syndicats des employés à propos des élections sociales. Dans cet accord, les syndicats des employés, s’engagent, tout comme les syndicats des ouvriers l’ont fait la semaine dernière, à ne pas présenter de candidats pour les prochaines élections sociales.

Réduction premiers engagements : quelle perspective pour 2016 ?

Bonne nouvelle, à partir du 1er janvier 2016, la réduction de cotisations sociales liée à la création des premiers postes de travail sera renforcée sur deux points :

  • pour le 1er poste de travail : les cotisations patronales seront ramenés à zéro et ce, pour une durée illimitée ;
  • la réduction sera étendue au 6ème travailleur et ne se limitera plus aux 5 premiers postes.

Quels changements si je suis un nouvel employeur à partir du 1er janvier 2016 ?

 

Un certain regard de France : Des formations sur mesure pour garantir son implantation !

Formations2016

Si Wallons et Français partagent une culture similaire, il est des situations où les différences culturelles et managériales ont leur importance. C’est pourquoi votre CFCI vous propose des formations exclusives.

Prochain Rendez-vous : 

 

S’implanter et se développer en France : les clés du succès

Les territoires et la diversité économique française séduisent régulièrement les entreprises belges qui souhaitent y développer des affaires de manière durable. On recense ainsi plus de mille groupes belges présents en France aujourd’hui, représentant un volume de 110 000 emplois. Alors pourquoi pas vous ?

L’objectif de cette formation est de vous fournir les clés d’une implantation réussie sur le territoire français. Etude de localisation, marketing territorial, benchmark.  Les aspects juridiques, RH, fiscaux, réglementaires et subsides seront également abordés.

[staff name= »Ridwane ISSA » position= »Formateur  » img= »http://www.cfcill.be/wp-content/uploads/2015/09/RidwanneISSA.jpg »]

Ridwane ISSA travaille depuis 10 ans dans le secteur du développement économique, période pendant laquelle il a occupé des fonctions opérationnelles à Paris puis à Bruxelles. Directeur de projet au sein de Business France Benelux, il est responsable de la prospection pour la région Bruxelles-Wallonie ainsi que des quartiers généraux européens d’entreprises étrangères.

Business France Benelux accompagne et conseille régulièrement les dirigeants dans la découverte de cet environnement favorable aux entreprises, à l’investissement et à l’innovation.

[/staff]

Programme :

8h30 : Accueil
9h00 : Formation
12h00 : Lunch
13h30 : Clôture

Dates : mardi 31 mai 2016 matin

Lieu : Eloy Water
Zoning de Damré
Rue des Spinettes 7
4140 Sprimont
Belgique

Coût par participants : 75  HTVA – 91 € TVAC (membres CCI FRANCE) – + 20% (non-membres CCI FRANCE)
Sont compris :

  • Lunch (Poivre et Sel)
  • Café, eaux, softs

 

Inscriptions : carine.deville@cfciw.be ou +32 479 577 965

Conditions commerciales :

    • Le paiement vaut inscription sur notre compte de la CCI FRANCE BELGIQUE – Wallonie asbl – BE66 2400 3893 0043 avec les références : »FORM-BUSSINESSFRANCE-NomPrénomduparticipant. 15 jours avant la date de la formation, le paiement ne sera plus remboursé.
    • Le formateur est prévenu 15 jours à l’avance du maintien de la formation sans indemnités. Sauf cas de force majeure.

[divider top= »1″ style= »shadow »]

Evènements passés

La différence culturelle, ou bien comprendre son prospect, où qu’il soit dans le monde.

On ne conquière pas le marché Allemand de la même manière que le marché Français, on ne négocie pas avec un Chinois comme avec un Hollandais, on ne motive pas son agent anglais comme l’Espagnol.

On le sent tous, la différence culturelle joue un rôle crucial pour réussir, et nous nous référons à notre instinct pour nous adapter.  Parfois çà marche, parfois non…..

Il existe maintenant une méthode scientifique qui permet de quitter les clichés et anticiper les situations et augmenter ses chances de succès.  Grâce aux recherches  du Prof. HOFSTEDE, vous comprendrez avec cette formation comment aborder plus d’une centaine de nationalités différentes.

 

[staff name= »JP Coene » position= »Formateur  » img= »http://www.cfcill.be/wp-content/uploads/2015/09/JPCOENE.png »]

Jean-Pierre Coene a travaillé plus de 30 ans pour le fabricant de papier CLAIREFONTAINE à l’international.  Il a développé des marchés non seulement en Belgique, France, Pays-Bas, Norvège, Danemark, mais également en Grande-Bretagne, USA, Egypte, Dubaï et Australie.

EN 2011, il a été accepté par le prestigieux réseau ITIM INTERNATIONAL, un organisme qui aide les entreprises à tenir compte des cultures qu’elles soient nationales ou organisationnelles.

En 2013, il a publié « Négociations Internationales » chez EDI PRO.

A maintenant 62 ans, son expérience mêlée à ses connaissances théoriques rend ses formations utiles et passionnantes.

 

Son blog : www.chocculturel.com

Son adresse jeanpierre.coene@itim.org

[/staff]

Durée : ½ jour

Dates : 09 décembre 2015

Lieu : Group S Liège – Parc d’Affaire Zénobe Gramme – Square des Conduites d’eau 3-4 à 4020 Liège

Coût par participant : 75 € HTVA (membres)  –  90 EUR HTVA (non-membres)

Sont compris :

    • Parking aisé
    • Eau, café, Softs.
    • Sandwichs du midi (Poivre et Sel)

Inscriptions : carine.deville@cfciw.be ou +32 479 577 965

Conditions commerciales :

    • Le paiement vaut inscription sur notre compte de la CCI FRANCE BELGIQUE – Wallonie asbl – BE66 2400 3893 0043 avec les références : »FORM-DIFFCULT-NomPrénomduparticipant. 15 jours avant la date de la formation, le paiement ne sera plus remboursé.
    • Le formateur est prévenu 15 jours à l’avance du maintien de la formation sans indemnités. Sauf cas de force majeure.

[divider top= »1″ style= »shadow »]

28/01 – Les Aides et Subsides, tour d’horizon comparatif des systèmes mis en place en France et en Belgique

Les pouvoirs publics mettent en place des dispositions nombreuses et variée pour soutenir les entreprises. L’offre peut être vaste et méconnue.

Ce séminaire aborde les possibilités de subsides qui existent au service des entreprises et met l’accent sur la comparaison entre le système applicable en France et en Belgique.

 

[staff name= »KPMG – Didier Husquinet » position= »Formateur  » img= »http://www.cfcill.be/wp-content/uploads/2015/09/DidierHUSQUINET.jpg »]

Ingénieur commercial de formation, Didier Husquinet a débuté sa carrière chez KPMG dans l’audit en 1998. Il a poursuivi sa carrière dans une fonction financière d’un groupe international avant de revenir dans le service au sein de au département fusion et acquisition. Actuellement, en tant que responsable bureau liégeois de KPMG Fiduciaire, il travaille comme expert comptable au service des PME avec une équipe de 10 personnes.

[/staff]

Durée : de 12h00 à 14h00, Lunch inclus

Dates : 28 janvier 2016 – Présentation Subsides et aides [présentation bilatérale également]

Lieux : 28/01 : Joskin

Coût par participants : 15 €/pers/date (membres CCI FRANCE) – 25 €/pers/date (non-membres CCI FRANCE)
Sont compris :

      • Lunch (Poivre et Sel)
      • Café, eaux, softs

Inscriptions : carine.deville@cfciw.be ou +32 479 577 965

Conditions commerciales :

    • Le paiement vaut inscription sur notre compte de la CCI FRANCE BELGIQUE – Wallonie asbl – BE66 2400 3893 0043 avec les références : »FORM-MIDIFIN-DATE-NomPrénomduparticipant. 15 jours avant la date de la formation, le paiement ne sera plus remboursé.
    • Le formateur est prévenu 15 jours à l’avance du maintien de la formation sans indemnités. Sauf cas de force majeure.

[divider top= »1″ style= »shadow »]

Les aides à l’innovation ne se présentent pas de la même façon en France et en Belgique. Plus ou moins proches de projets de recherche développement, elles s’inscrivent souvent dans des montages organisationnels et financiers assez disparates qui demandent précautions et formalisme pour aboutir. Mais cela reste dans les deux pays une des sources principales de levée de fonds d’amorcage ou de mise sur le marché.

[staff name= »Jean-Philippe MOUSNIER » position= »Formateur  » img= »http://www.cfcill.be/wp-content/uploads/2013/12/JeanPhilippeMousnier.png »]

Jean-Philippe Mousnier est sociologue et expert en intelligence économique (IES). Il dirige une société en France (www.aequolab.eu) et deux asbl en Belgique dans le domaine de la santé et du tourisme culturel . Il a une double expérience de la recherche de fonds privés et de subventions publiques en France et en Belgique. Enfin il apporte son concours au montage de dossiers européens ou transfrontaliers.

[/staff]

Durée : ½ jour

Dates : mardi 16 février 2016

Coût par participants : 75  HTVA – 90 € TVAC (membres CCI FRANCE) – + 20% (non-membres CCI FRANCE)
Sont compris :

      • Lunch (Poivre et Sel)
      • Café, eaux, softs

Inscriptions : carine.deville@cfciw.be ou +32 479 577 965

Conditions commerciales :

    • Le paiement vaut inscription sur notre compte de la CCI FRANCE BELGIQUE – Wallonie asbl – BE66 2400 3893 0043 avec les références : »FORM-INNOVATION-NomPrénomduparticipant. 15 jours avant la date de la formation, le paiement ne sera plus remboursé.
    • Le formateur est prévenu 15 jours à l’avance du maintien de la formation sans indemnités. Sauf cas de force majeure.

[divider top= »1″ style= »shadow »]

 

22/03 – La fiscalité devient complexe et évolue en permanence. Quels sont les derniers développements en la matière d’un point de vue belgo-français ?

« Moins d’impôts en 2016 pour 8 millions de contribuables » (le Monde 11.9.2015) ou « Le tax shift ne va pas compenser l’écart salarial » (L’Echo, 11.05.2015), tels sont quelques titres qu’on peut retrouver quotidiennement dans nos journaux…

Les gouvernements sont obligés de faire évoluer la fiscalité en fonction de l’évolution des besoins de la société, du monde économique ou de l’évolution des structures d’un état. Le résultat de ces évolutions peut s’avérer complexe. Ce séminaire a pour but de vous éclairer sur les dernières évolutions dans ces matières complexes qui nous touchent au quotidien.

[staff name= »KPMG – Didier Husquinet » position= »Formateur  » img= »http://www.cfcill.be/wp-content/uploads/2015/09/DidierHUSQUINET.jpg »]

Ingénieur commercial de formation, Didier Husquinet a débuté sa carrière chez KPMG dans l’audit en 1998. Il a poursuivi sa carrière dans une fonction financière d’un groupe international avant de revenir dans le service au sein de au département fusion et acquisition. Actuellement, en tant que responsable bureau liégeois de KPMG Fiduciaire, il travaille comme expert comptable au service des PME avec une équipe de 10 personnes.

[/staff]

Durée : de 12h00 à 14h00, Lunch inclus

Dates : 22 mars 2016 – Présentation sur les actualités fiscales

Lieux : à définir

Coût par participants : 15 €/pers/date (membres CCI FRANCE) – 25 €/pers/date (non-membres CCI FRANCE)
Sont compris :

      • Lunch (Poivre et Sel)
      • Café, eaux, softs

Inscriptions : carine.deville@cfciw.be ou +32 479 577 965

Conditions commerciales :

    • Le paiement vaut inscription sur notre compte de la CCI FRANCE BELGIQUE – Wallonie asbl – BE66 2400 3893 0043 avec les références : »FORM-MIDIFIN-DATE-NomPrénomduparticipant. 15 jours avant la date de la formation, le paiement ne sera plus remboursé.
    • Le formateur est prévenu 15 jours à l’avance du maintien de la formation sans indemnités. Sauf cas de force majeure.

[divider top= »1″ style= »shadow »]

Comment passer du statut d’ « ami belge » à « partenaire en affaire »?

Très proche géographiquement et dans un contexte très favorable grâce à cette Belgique qui « gagne » (culture, sport, gastronomie, …), le marché français offre de belles opportunités à celui qui prend la peine de le découvrir.

N’oublions tout de même pas qu’il s’agit d’un marché étranger et que chaque culture à ses spécificités.  Quand on ne connait personne, que l’on a aucun point de repère, cela demande beaucoup d’énergie pour faire son chemin tout seul.

Il en est de même pour découvrir les us et coutumes du réseautage à la française, pour le développer ou tout simplement faire des contacts dans un business meeting.

Grâce à son expérience commerciale, sa pratique du marché français et en tenant compte de vos projets, Greg partagera :

  • Les us et coutumes du réseautage à la française
  • Les bonnes pratiques pour se développer un réseau français
  • Les clés pour se faire des contacts

Un atelier qui vous permettra de  vous sentir plus à l’aise et d’oser tenter de nouvelles approches.

[staff name= »Greg Piotto » position= »Formateur  » img= »http://www.cfcill.be/wp-content/uploads/2015/09/GregPIOTTO.jpg »]

Je coache, je forme et je conseille dans les différents domaines de la vente.

Mon job est d’aider les entreprises à mieux vendre et à générer de nouvelles opportunités de business.

Mes domaines d’expertise couvrent :

  • techniques de vente
  • communication globale
  • fidélisation
  • motivation
  • gestion du temps
  • gestion des ressources.

Je définis avec mes clients des objectifs en termes de volumes, de chiffre d’affaire ou encore de moyens.

J’encadre la démarche commerciale de l’entrepreneur en-dehors et au sein de la société.

Je professionnalise la qualité de vos relations clients, par le networking notamment.

Vendeur expérimenté dans différents marchés, j’agrémente mes formations et conseils d’exemples concrets et pertinents.

Mon implication permet aux entreprises de retirer des outils efficaces et directement utilisables.

[/staff]

Durée : ½ jour

Dates : 19 avril 2016

Lieu : à confirmer – Villers-la-Ville et pour St-Gérard (Brogne – bière d’abbaye bio)

Coût par participants : 75  HTVA – 91 € TVAC (membres CCI FRANCE) – + 20% (non-membres CCI FRANCE)
Sont compris :

      • Lunch (Poivre et Sel)
      • Café, eaux, softs

Inscriptions : carine.deville@cfciw.be ou +32 479 577 965

Conditions commerciales :

    • Le paiement vaut inscription sur notre compte de la CCI FRANCE BELGIQUE – Wallonie asbl – BE66 2400 3893 0043 avec les références : »FORM-INNOVATION-NomPrénomduparticipant. 15 jours avant la date de la formation, le paiement ne sera plus remboursé.
    • Le formateur est prévenu 15 jours à l’avance du maintien de la formation sans indemnités. Sauf cas de force majeure.

[divider top= »1″ style= »shadow »]

Comment structurer et sécuriser le financement de votre PME en France et en Belgique ?

Faute de pouvoir désormais se développer naturellement sur leur marché, nombreuses sont les entreprises qui s’orientent vers la croissance externe. Ce mode de développement, réservé jusqu’à une date récente aux entreprises de grande taille, est maintenant très courant chez les TPE ou les PME. Ce séminaire aborde la structuration d’un deal PME et la sécurisation du montage financier en mettant l’accent sur les risques et les modes de financement. Un accent particulier sera mis sur la comparaison entre les prêteurs institutionnels en France et en Belgique

 

[staff name= »KPMG – Julien MEUNIER » position= »Formateur  » img= »http://www.cfcill.be/wp-content/uploads/2015/09/JulienMEUNIER.png »]

Ingénieur commercial de formation, Didier Husquinet a débuté sa carrière chez KPMG dans l’audit en 1998. Il a poursuivi sa carrière dans une fonction financière d’un groupe international avant de revenir dans le service au sein de au département fusion et acquisition. Actuellement, en tant que responsable bureau liégeois de KPMG Fiduciaire, il travaille comme expert comptable au service des PME avec une équipe de 10 personnes.

[/staff]

Durée : de 12h00 à 14h00, Lunch inclus

Date : 27 oct 2015 – Présentation sur financement / politique de croissance [comparaison FR / BE]

Lieu : GRE Liège

Coût par participant : 15 €/pers (membres CCI FRANCE) – 20 €/pers (non-membres CCI FRANCE)
Sont compris :

      • Lunch (Poivre et Sel)
      • Café, eaux, softs

Renseignements et informations : carine.deville@cfciw.be ou +32 479 577 965

INSCRIPTION :